•  

     

    Je suis de retour

     

    Vous l'avez sûrement deviné, nous avons été absents

    quelques jours. De retour dans mon petit univers, je viens

    papoter un peu..Pendant nos quelques jours d'absence,

    Dame nature s'est mise en quatre pour nous accueillir avec faste .

     

    Dès l'ouverture du portail, j'ai été saluée par des millions de petites

    fleurs..blanches, roses, bleues..aux parfums délicats ou entêtants..

     

     

    Je suis de retour

     

     

     

    Mon regard l' a cherché et mes yeux se sont de suite

    arrêtés sur MA glycine..

    Je vous en avais parlé : D'une petite pousse rescapée,

    j'avais tenté le pari d'en faire un arbre..auquel je réservais

    une place de choix en cas de réussite..

    Et la récompense est là :

     

    Je suis de retour

     

     

     de longues grappes de fleurs doubles, c'est bien au-delà de

    mes espérances ! je sors la regarder plusieurs fois par

    jour ..réminiscence de mes 10  jeunes années picardes ?

    Pour me rendre à l’école, je passais chaque jour devant une

    propriété dont les grilles croulaient sous leurs grappes

    plantureuses et exubérantes.mes petites mains se tendaient

    au travers des grilles pour en caresser la texture douce,

    fraîche et veloutée..(J’ai habité à Grugies dans l’aisne…si une

    copinette de passage est de là-bas, ou si elle y habitait dans

    les années 50 : qui sait ? Qu’elle me laisse un com ! )

     

     Bref : Vous comprenez que la glycine ravive certains souvenirs..

    Elle fait partie des souvenirs visuels et odorants de mon enfance..

     

    D'autres petits bonheurs se sont ajoutés :

     

     

    Je suis de retour

     

     

    Le muguet dont la floraison est à son apogée..

     

    Je suis de retour

     

    Les ancolies qui prolifèrent impunément au milieu des parterres

     

     

    Je suis de retour

     

     

    les géraniums vivaces déjà bien opulents

     

    Je suis de retour

     La Dame d'onze heures qui a fait fi de l'horloge pour nous

    accueillir..à son avantage

    Je suis de retour

    Dans la pelouse, le bois joli s'est paré de ses clochettes bicolores

     

     

    Je suis de retour

    Le boule de neige éclaire de sa couleur laiteuse les zones d'ombre

     

     Un coup d’œil derrière la maison nous laisse pantois devant la couleur

    sans pareille de l'azalée japonaise

     

    Je suis de retour

    Devant le cabanon de jardin..une rose trémière s'est invitée..

     

    Je suis de retour

    Les clématites, juste en boutons avant notre départ se sont écloses..

    Je suis de retour

    Je suis de retour

     

    Les rosiers grimpants leur servent de tuteurs...

    Je suis de retour

     

    et pour finir..un mouvement furtif attire mon regard..

     

    Je suis de retour

     

    Non, ce n'est pas Firmin, celui-là est le bagarreur...

    Il y a laissé la queue pour mériter sa belle !

     

      

     

     

     

     

     

     

    Je suis de retour

     

     

     

     

     

    Pin It

    18 commentaires
  •  

     

    C'est un point qui est souvent utilisé en freeforme : très en relief:

     

    Le point crocodile

     

    C'est un point fantaisie très populaire et amusant.

    Il se crochète sur un nombre de mailles multiple de 6 + 4, dans notre exemple,

    nous avons monté 16 ml.

    Tous les rangs se font sur l'endroit, sans tourner à la fin de chaque rang.

    Rang 1: 1 bride (B) dans la 4ème maille en l'air (ml) à partir du crochet,

    *2 ml, sauter 2 ml, 2 B dans la ml suiv, reprenez à partir de *.


    Rang 2: 3 ml, 4 B autour de la 1ère B, 1 ml, 5 B autour de la B suivante,

    *1 ml, sauter le groupe de 2 B suivant, 5 B autour de la B suivante, 1 ml,

    5 B autour de la B suivante, reprenez à partir de * tout le rang.


    Rang 3: 1 maille coulée (mc) au milieu de la dernière écaille, 3 ml,

    1 B au même endroit, *2 ml, 2 B entre les 2 B du groupe de B suivant,

    en piquant autour des 2 épaisseurs, 2 ml, 2 B au milieu de l'écaille suivante,

    reprenez à partir de * tout le rang.


    Rang 4: 1 ml, sauter 1 B, *5 B autour de la B suivante, 1 ml, 5 B autour de la

    B suivante, 1 ml, sauter le groupe de 2 B suivant, reprenez à partir de *

    tout le rang, terminez par 1 mc entre les 2 dernières B du rang.


    Rang 5: 3 ml, 1 B au même endroit, *2 ml, 2 B au milieu de l'écaille suivante,

    2 ml, 2 B entre les 2 B du groupe suivant en piquant autour des 2 épaisseurs,

    reprenez à partir de * tout le rang.


    Répétez les rangs 2-5.

     

    Pour une vidéo explicative:

    Drops

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Les acteurs de ce court métrage images sont :

    Firmin reconnaissable à ses ocelles bleues

    et

     Repta qui a le dessus de la tête marbrée

     

     

    Vous connaissez le langage saurien ? Non ?

    Alors je vais faire la traduction, en passant..

     

    Firmin bientôt Papa ?

     

    Firmin : - Bouges pas Repta..Voilà Zomme de Pipiou..

     

    Je ne sais pas s'il nous a vu..

     

     

     

     

    Firmin bientôt Papa ?

    Repta : je ne suis pas rassurée Firmin..

     

    Regardes comme il est grand !..

     

    Laisses moi partir.Je vais me cacher dans ces iris..

     

     

     

     

     

    Firmin bientôt Papa ?

    Firmin : Fais moi confiance...je te couvre..

     

     

     

     

    Firmin bientôt Papa ?

     

    Firmin : Ne bouges pas..Il passe .Il n'a pas dû nous voir !

     

     

     

     

     

     

    Firmin bientôt Papa ?

     

    Firmin : Tu sens bon ma belle..C'est un nouveau parfum ?

     

    Repta : Tu aimes ? C'est l'eau d'ancolie..de PipiouLand..

     

     

     

     

     

    Firmin bientôt Papa ?

     

    Repta: Tu as vu Firmin ? Il s'approche Zomme !

    il nous cache le soleil...

     

     

     

     

    Firmin bientôt Papa ?

     

    Firmin : Mais non ma belle, il passe son chemin...tu vois..

    Restes zen..Je suis là..

     

    Repta: Je le sais que tu es là ! et même je le sens : tu prends

    ma queue pour un trapèze ou quoi ?

     

     

     

     

     

     

    Firmin bientôt Papa ?

    Repta : Penses à te limer les ongles ce soir..

     

     

     

     

    Firmin bientôt Papa ?

     

    Firmin: Tu vas voir que mes ongles vont me servir si

    Zomme continue d'approcher !

     

     

     

     

     

     

    Firmin bientôt Papa ?

     

    Repta: Ouf ! Il s'en va...Enfin seuls !

    Firmin : Je sens ton petit cœur qui bat...tu veux

    que je te fasse un petit massage Zen ?

     

     

    Firmin bientôt Papa ?

     

     

     

    Alors qu'en pensez-vous les copinettes ?

    Vous voulez en savoir un peu plus sur ces petits sauriens ?

     

    J'ai trouvé chez Dinosoria de quoi satisfaire notre curiosité :

     

    Portrait du lézard vert

     

    La légende en fait parfois un animal venimeux,

    ce qui est faux. Sa morsure peut être effectivement

    douloureuse mais nul besoin d’amputer le doigt

     ou de tuer ce lézard pour lui faire lâcher prise.

    Il ne mord que pour se défendre. Par contre, si vous

     le chatouillez sous la gorge ou le ventre, il s’en ira

     pacifiquement. D’un beau vert émeraude, ce lézard

     commun en Europe a une robe mouchetée, piquetée

    ou rayée de noir selon l’âge et le sexe.

     Son ventre reste jaune vif ou vert pâle uni. Il est absent

    du nord de la France ainsi que de la Corse.

    Il mesure entre 35 et 40 cm pour un poids d’environ 30

     grammes. Comme tous les lézards, il peut laisser sa

    queue en  diversion en cas d’attaque car elle repousse

    assez vite.

    Sa queue est deux fois plus longue que le reste de son

     corps et peut mesurer jusqu’à 25 cm.

    Ce lézard se nourrit d’insectes et de leurs larves,

    d’araignées ou de vers de terre. Vorace, il détruit

    beaucoup d’animaux nuisibles aux cultures.

    Comme les serpents, le lézard se sert de sa langue pour

     recueillir les odeurs. Ses dents servent à retenir la proie

    mais ne sont pas efficaces pour mastiquer.

    Il avale les proies en entier grâce à ses mâchoires

    puissantes. Il ne chasse qu’une partie de la journée,

     adorant se faire chauffer au soleil pour réguler sa

    température. Son habitat idéal est une garrigue fleurie

     parsemée de rochers et d’arbres.

     

    Craintif, il fuit à la moindre alerte. Il grimpe facilement

     aux arbres grâce à ses quatre pattes munies de

    fortes griffes. Quand la température atteint environ 15°C,

     le lézard vert sort de son hibernation qui a duré

    environ 5 mois.

     

    Reproduction

    Au moment de la reproduction, le mâle arbore une livrée

    magnifique. Sa gorge se teinte d’un magnifique bleu vif.

     Il peut ainsi conquérir ses belles mais non sans livrer

     combat. En effet, les rivaux sont violents et les

    combats parfois mortels.

    Au moment de l’accouplement, le mâle mord la femelle

    pour la retenir et s’accoupler. En mai ou juin, la femelle

    pond jusqu’à 20 œufs, dans le sol ou à l’abri sous un tas

     de végétaux.

    Après 2 à 3 mois, les jeunes lézards s’éparpillent aux

    alentours. Le bébé lézard ne mesure que 7 ou 8 cm et

     pèse environ 1 gramme.

    Rapaces, chats, belettes et serpents sont leurs principaux

     prédateurs. Seul un petit nombre de jeunes lézards

    arriveront à maturité.

    Les lézards muent au fur et à

     mesure qu’ils grandissent.

     Leur longévité en liberté est d’environ 8 ans.

     

     

     

    Pin It

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires