•  

    Tout est dit dans ce titre...

    mais je vous laisse voir les dégâts  laissés par la canicule .

    (clic sur image)

    Dès l'ouverture du portail :

     

    Le jardin a souffert de notre absence..

     

    Certaines branches du tamaris...de 20 ans, se sont inclinées sous les rayons

    brûlants.

     

     

    La pelouse....n'aura pas la visite de la tondeuse de sitôt :

     

    Le jardin a souffert de notre absence..

     

    La branche est tombée du bouleau blanc qui garde pourtant encore fière allure.

    Le jardin a souffert de notre absence..

    les arums:

    Le jardin a souffert de notre absence..

     

    les asters

    Le jardin a souffert de notre absence..

     

    L'hortensia macrophylla :

    Le jardin a souffert de notre absence..

     

     

    C'était une digitale et une astilbe :

    Le jardin a souffert de notre absence..

     

    Les feuillages des rosiers sont restés vert mais les roses sont grillées :

    Le jardin a souffert de notre absence..

     

    Nous sommes rentrés en fin d'après midi hier...

    Ce matin à 6h30 la jardinière était au jardin...pour essayer de réparer

    les dégâts. Certains végétaux, bien qu’affaissés et tout recroquevillés, restent

    encore tendres et verts. Armée de mon  sécateur et de ma cisaille j'ai

    commencé à  couper et tailler les fleurs fanées, ainsi que les branches desséchées .

    Les potées sont déplacées sous les ombrages...

    J'ai aussi arrosé un peu avec l'eau du puits et des tonnes.

    Nous n'avons pas encore l'interdiction d'arroser mais la canicule reprend..

     

    Il est 7 h 30

    .... 16 juillet naissant, le soleil déploie ses rayons dorés .

    Le jardin a souffert de notre absence..

     

    Tels des langues de feu, ils vont encore brûler et dessécher le petit jardin...

     La météo nous annonce  40°...mais en plein soleil nous

    dépasserons cette température.J'ai tendu des voiles d'ombrage

    sur certaines plantes exposées..

     

    Vivement qu'il pleuve !

     

    Pin It

    29 commentaires
  •  

    Elle est pas belle la vie  ?

     

    C'est ce que doit se dire ce chérubin dans son hamac

     

    Elle est pas belle la vie  ?

     

    Je l'ai installé tout au fond du jardin..

     

    Elle est pas belle la vie  ?

     

    Là où le rêveur vient se recueillir...

     

    Elle est pas belle la vie  ?

     

    Sous l'ombrage du seringat,du lilas et du noisetier...

     

     

    Pin It

    26 commentaires
  •  

    Tout est dit dans le titre.

     

    Le 12 mai dernier Zomme me dit qu'il y a beaucoup d'allers et venues de

    merles vers ce laurier sauce qui se trouve juste au coin de la véranda

    On y remarque d'ailleurs un passage..

     

    Petit merle tombé du nid.

     

    En effet, une merlette travaille à construire son nid

    et je prend quelques photos  ce qui ne semble pas du tout

    la déranger.Elle doit être habituée à nos allées et venues.

     

    Petit merle tombé du nid.

     

     

     

    Petit merle tombé du nid.

     

    Nous nous sommes absentés quelques jours et à notre retour :

     

    Petit merle tombé du nid.

     

    on distingue Mme merle et un bec jaune.

     

    J'observe de loin le va et vient des parents et vite..j'avance l'APN au jugé,

    au dessus du nid afin de savoir combien d'oisillons sont nés :

     

    Petit merle tombé du nid.

    Il y en a 4 ...

     

    La nidification : (texte du Net )


    La femelle construit le nid, et le mâle apporte des matériaux.

    Le nid est une coupe ouverte faite avec des herbes, brindilles, boue, mousse

    et radicelles. Il est tapissé d'herbes plus fines.


    La femelle dépose 3 à 6 œufs bleu-vert, tachetés de brun-roux.

    L'incubation dure environ deux semaines, assurée par la femelle.

    Le mâle peut la remplacer pendant un court moment quand elle quitte le nid.

     

     

    Assis dans notre fauteuil, nous voyons ce laurier et le ravitaillement

    incessant des merles..

    Mais, ce 22 mai, Zomme m'appelle du potager : viens avec l'APN..

    Qu'a-t-il vu ?

    Lui :

     

    Petit merle tombé du nid.

    Enfin, il l'a entendu avant de le voir.Pas du tout près du laurier...

    dans l'abri du C .Car..tapi par terre, derrière des vestiaires

     

    Que faire ?

    Alors là, un conseil : Ne faites pas ce que j'ai fait !!

     

    Allez vite sur Internet...Il ne faut pas le toucher.Vous saurez tout ici

     

     

    Conseils pour merle tombé du nid

     

     

    Qu'avons nous fait ?  Bien sûr, nous avons cherché où était son nid...

     

    et nous avons vu celui-ci dans le rosier grimpant :

     

     

    Petit merle tombé du nid.

     complétement chamboulé et inoccupé..Aux quatre vents..je ne pouvais

    l'abandonner là me suis-je dit..Et pourquoi pas le déposer dans le nid

    du laurier ? Ce que j'ai fait après m'être assurée qu'aucun des parents

    n'étaient en nourrissage..Vite un clic.. Ils sont bien serrés !!

    mais pas de doute, il s'agit bien d'un bébé merle : ils sont identiques..

     

     

    Petit merle tombé du nid.

     

    Et c'est alors que je viens interroger Google..et que je découvre ma grosse erreur

     

     

    Bien sûr, j'ai fait des recherches sur le Net, sur des forums , afin de savoir

    si l'on pouvait déposer un oisillon dans un autre nid  et si les parents d'adoption

    allaient s'en occuper mais je suis sûrement la seule à l'avoir tenté !

    Aucune réponse !   Et j'ai observé...observé...

    Qu'allait faire  les parents avec cet intrus dans leur nid ?

    C'est le merle qui est arrivé le premier avec de la nourriture au bec.

    Il entre bien vite et..ressort aussi vite, le bec vide.

     

    Quelques minutes plus tard, voilà la merlette qui entre..

     

    Ressort le bec vide mais au lieu de repartir aussi vite à la chasse aux

    insectes, elle se pose sur une branche haute du catalpa et semble

    bien agitée !!

     

    On dit que le merle siffle, flûte, appelle ou babille.

    Là... elle a tout fait en même temps . Une scène de ménage ?

    Ses ailes tremblotaient de colère ou d'incompréhension...

     

    J'étais mal à l'aise et...j'ai repris mon observation toute la soirée..

    et même au delà ! J'ai attendu le coucher du soleil pour regarder furtivement

     si la merlette était venue tenir chaud à sa couvée mais...personne n'est venu !

     

    J'ai mal dormi ! je me reprochais ma maladresse mais que faire ?

    En voulant sauver un oisillon, j'en avais condamné 4 !

    Sitôt levée le lendemain, ma première action : regarder si la merlette

    était sur le nid : elle n'y est pas  ! Mais tout est calme dans le nid

     pas un piaillement ne se fait entendre . Je vais et je viens dans la cuisine,

    un œil sur le laurier et...  Mr Merle  arrive, le bec plein ...Il s'engouffre dans le

    laurier , ressort et quelques minutes plus tard la merlette fait de même !

    OUF !  je crie à Zomme  : le petit merle est adopté !!

     

    et j'en profite pour faire une photo : ils sont là tous les 5 bien serrés..

     

    Petit merle tombé du nid.

     

    Voilà une suite heureuse . Et vous vous attendez au mot "FIN" ?

     

    Ben non, c'est pas fini !!

    L'après midi, Zomme...encore lui , m'appelle ...avec l'APN dit-il

    Ah non !! je me dis : là plus de tentative de sauvetage !

    Il me précède dans l'abri C.Car et me dit : - Regardes !

    Je ne vois rien ; n'entends rien .Du doigt, il me montre le moteur de la pompe qui

    alimente les réserves d'eau.Je ne vois toujours rien .Je me mets sur

    la pointe des pieds et avec l'appareil à bout de bras, je clique et voilà

    ce que je vois sur la photo :

     

    Petit merle tombé du nid.

     un nid et trois petits merles, bien calmes ! C'est de ce nid, invisible au premier

    coup d’œil ,qu'est tombé notre petit rescapé .

     

    Dans un nid, il y avait maintenant 3 oisillons et 5 dans l'autre

     

    Du coup je me suis informé de leur façon de vivre et de nidifier afin de savoir au cas où .

     

    Toute la journée les vas et viens ont repris vers un nid et vers l'autre et ce matin, j'observe

    côté laurier : rien ne bouge.Je vais pouvoir faire une photo afin de voir si les petits oisillons

    profitent bien ...Et là :

     

    Petit merle tombé du nid.

    Plus personne dans le nid !

    Heureusement que j'ai fait des recherches sur Google où j'ai appris que

    Les oisillons quittent leur nid très tôt, au bout de 10 à 19 jours , une semaine avant de

    savoir voler : ils rampent hors du nid, se laissent tomber en voletant, et vont se mettre à

    couvert à proximité. Ils seront encore nourris par leurs parents pendant trois semaines

    après leur départ du nid et suivront les adultes.

    Pendant la période où les petits sont nourris par leurs parents, ils apprendront

    à choisir leur nourriture. À mesure que leur expérience et leur confiance

    augmentent, ils commencent à s'aventurer plus avant dans le territoire parental.

    Les jeunes finissent par prendre leur indépendance et s'envoler, toujours de

    leur propre chef : ils ne sont jamais chassés par leurs parents.


    Les jeunes seront à leur tour capables de se reproduire à un an, après avoir

    choisi leur propre territoire. Si la femelle

    commence une deuxième couvée, le mâle assurera seul le nourrissage des jeunes.

    Une seconde couvée est en effet commune, la femelle réutilisant

    le même nid si la première couvée a été couronnée de succès et

     il peut ainsi y avoir jusqu'à 3 couvées par an, voire davantage.

     

    Pensez-vous que cette merlette- là reviendra dans le laurier après sa mésaventure ?

     

      J'ai de suite  pensé que l'autre nid était vide lui aussi. Mais non, ils sont encore là

    tous les 3 et pourtant déjà bien emplumés :

     

    Petit merle tombé du nid.

     

    J'ai appris en surfant que l'espérance de vie d'un Merle noir est de 2,4 ans en

    moyenne, ce qui inclut la mortalité infantile. Les Merles noirs dépassant leur première

    année vivent 5 ans en moyenne, mais selon des résultats basés sur le marquage,

    cette espèce peut atteindre un âge record .


    Le plus vieil oiseau bagué connu a atteint l'âge de 20 ans et 3 mois.

     

     Le chant du Merle noir est considéré comme l'un des plus beaux chants d'oiseaux

    d'Europe. Sa richesse de répertoire, ses variations mélodiques et ses capacités

    d'improvisation distinguent le Merle noir européen de la plupart des autres oiseaux.

     

    A voir:

     

     

     

    et peut-être celle-ci :

     

     

     

     

     

     

    Pin It

    33 commentaires
  •  

    Iris en mai...Colette..

     

    Colette ,femme de lettres a vécu à quelques 10 km d'ici..sur la commune

    de VARETZ, en Corrèze . Des milliers de fleurs et de plantes se sont épanouies

    sous sa plume ; elle  savait, mieux que quiconque faire partager ses

    expériences, ses sensations.

     

    Les Jardins de Colette, ont été créés en 2007, dans le parc du château de

    Castel-Novel, où elle vécut et où naquit son unique enfant Bel Gazou.

     

     

    Ce qui m'amène à évoquer Colette ? Ce qu'elle écrit dans son recueil de

    nouvelles "Fleurs et Pomone"  :

     

    Je me souviens d'une extraordinaire prodigalité d'iris, en mai...

    Mille et mille iris, un massif d'azur avoisinant un massif jaune, un violet velouté

    confronté à un mauve très pâle, iris noirs couleur de toile d'araignée,

    iris blancs qui fleurent l'iris, iris bleus comme l'orage nocturne et

    iris du Japon à larges langues...

     

     

    J'ai fait quelques pas dans mon jardin et fait quelques clichés  d'iris

    en pensant à ce texte que Colette écrivit pendant son séjour en

    Corrèze de 1911 à 1923

     

    Iris en mai...Colette..

     

    Iris en mai...Colette..

    Celui- ci  au dessus à un feuillage veiné de blanc que je n'ai jamais vu ailleurs...

     

     

     

    Iris en mai...Colette..

     

    Iris en mai...Colette..

     

     

    Iris en mai...Colette..

     

    Iris en mai...Colette..

     

    Iris en mai...Colette..

     

    Iris en mai...Colette..

     

    Iris en mai...Colette..

     

    Iris en mai...Colette..

     

    Iris en mai...Colette..

     

    Iris en mai...Colette..

     

     

    Elle écrit aussi ...

     

    « Ô géraniums, ô digitales… Celles-ci fusant des bois-taillis, ceux-là en rampe

    allumés au long de la terrasse, c’est de votre reflet que ma joue d’enfant

    reçut un don vermeil »

     

    Iris en mai...Colette..

     

    Iris en mai...Colette..

     

     

    « Le printemps est tendre, odorant, chargé de cognassiers en fleur, de lilas,

    d’iris, d’arums, de roses, de glycines, de giroflées »

     

     

    Ode à la nature par Colette

     

     Photos  prises au jardin de Pipiou...mai 2015

    Pin It

    27 commentaires
  •  

    Sophie la jardinière...remarquée !

     

     

    Je vous ai parlé plusieurs fois de Sophie et de son jardin.

    Notamment lorsque nous avons réalisé notre petit insectland.

     

    J'aime beaucoup me promener et m'arrêter dans son jardin ou son potager.

     

    Elle a beaucoup d'idées qu'elle met en pratique et elle a aussi retenu

    l'attention  de journalistes par son blog.

     

    Son blog "Boutures de rêves" fait l'objet d'un article élogieux

     

    dans la presse, le réveil normand

     

     

    Je ne  suis pas étonnée que son travail soit reconnu.

    Ses articles sont toujours bien conçus et précis...

    et ils regorgent d'idées à retenir .

     

    J'aime particulièrement , en autres, son aménagement de potagers en carrés...

    Sophie la jardinière...remarquée !

     

    Je vais booster Zomme !!

     

    Son blog mérite une visite et quelques commentaires !!!

     

    Je suis certaine que vous aurez beaucoup de plaisir à lire ses

    articles .Ses partages sont une aide pour les jardinières...

     

     

    Pin It

    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique