•  

    Dame pie

    Un bonjour ensoleillé malgré le ciel bien bas encore aujourd'hui.

    Le printemps s'annonce pourtant dans les floraisons  des lilas, boules

    de neige et tamaris qui occupent la haie.

    Chez nous, la neige n'a pas fait partie du paysage ou si peu de temps

    juste le temps d'une photo :

      

    La pie

     

     Par contre la pluie me retient souvent à l'intérieur .

    J'en profite pour jouer l'indiscrète ,fenêtres bien dégagées

    avec vue sur le catalpa devenu le resto des oiseaux .

    Les oiseaux !

    Ils ont toujours été une source d'émerveillement pour moi.

    J'aime suivre leurs façons de faire en étudiant leurs allées et venues

    et en essayant d'interpréter leur emploi du temps.

     

     Assidues aux mangeoires virevoltent les mésanges

    La pie

     

     

    Plus rarement la sittelle torchepot :

     

    La pie

     

     

    Des mésanges ados , victimes de leur inattention 

    percutent la fenêtre pourtant bien signalée par des leurres

     

     

    La pie

     

    Mises hors de portée d'un matou conquérant et abreuvées de quelques gouttes d'eau,

    elles repartiront vite vers les couverts plus sécurisants de la haie

     

    La pie

     

    Mais revenons à mon titre de post : la pie !

    J'ai souri en lisant cet article publié par Rolande.

    Encore une fois, nos pensées et activités s'étaient rejointes .

    "Une fois n'est pas coutume, les voici dans  toute leur splendeur.

    il faut avouer qu'elles sont très photogéniques." nous dit-elle

     

    Lorsque j'ai écrit le livret  "les amis du jardin" destiné à mes petits

    enfants, voilà comment je décris Dame Pie :

     

    Et voilà la prudente, celle qui saute et jacasse,

    Gilet noir, fourreau blanc, quelle beauté, quelle classe !

    Mais pour la mélodie, on pourrait faire mieux

    Quand elle ouvre son bec…Quel désastre mes aïeux !

    Vous l’avez reconnue, je parle de Dame Pie,

    Son port, son élégance lui valent pour nom « Lady »

     

    La pie

     

     Je l'ai observée chaque jour, à la même heure depuis une semaine .

    A savoir: je fais tremper quelques minutes les petits bouts de pain secs

    restant de la journée précédente.

    Je les destine aux tourterelles, pies et moineaux car, dit-on, nous ne

    devons pas donner de pain aux oiseaux

    Pourtant, nous avons eu un poulailler et donnions du pain trempé aux poules.

    Lorsque nous arrivions à proximité, c'était une envolée d'oiseaux car chacun

    d'eux venait profiter de cette manne tombée du ciel.

     

    J'ai interrogé GG qui m'a renseigné sur cela:

    En fait, le pain contient du gluten très nocif pour les canards et les oies 

    Le gluten est mauvais pour leur foie et ils peuvent même développer

    une maladie nommée « le syndrome de l'aile d'ange » qui frappe les canards

    ou les oies que nous nourrissons au bord des étangs.

    Les oiseaux qui en sont affectés présentent leur dernière articulation des ailes

    tournée vers l’extérieur. Par conséquent, les plumes ne peuvent être

    maintenues à plat contre le corps.

    Les oiseaux aux ailes d’ange sont ainsi complètement privés de leur capacité de voler.

    Le système digestif du cygne et des canards n’est pas adapté à l’ingestion

    du gluten présent dans le pain. Cet aliment provoque des dysfonctionnements

    du foie conduisant à une sorte de cirrhose

    Ce sont des herbivores !

     

    De ma fenêtre donc, j'ai remarqué que seuls les moineaux, tourterelles

    et pies venaient se nourrir de ce pain trempé et ce ,toujours à la même

    heure pour Dame Pie. 

    Il est 11h 45 lorsqu'elle se montre et elle se jette littéralement et

    goulument sur le plat, semble affamée

    La pie

     

    Elle relève la tête de temps en temps, se sent-elle observée ? 

     

    La pie

     

     

    Lorsqu'elle s'est bien restaurée, elle fait "un tri" dans l'écuelle 

    et jette un morceau un peu plus conséquent à terre 

    La pie

     

     Elle saute à terre et le retourne

    La pie

     

     

    avant de le reprendre dans son bec, sans le manger.

     

    La pie

     

     Elle prend son essor ..et emporte sa becquée.

    Bien certainement vers son nid où doivent l'attendre quelques bébés pie !

    La pie

     

     

    Son envol à tire d'ailes a été immortalisé par l'APN 

     

    C'est cette photo que j'ai publiée hier.

    La pie

     

    Une photo bien nette pour le fond, sur laquelle nous devinons seulement 

    l'une des plumes de Dame Pie. Il m'a plu de penser aux ailes

    d'un ange gardien.

     

    Comme chaque jour, une autre pie, plus fine celle là, reviendra une heure

    plus tard et recommencera le même cérémonial.

    Un couple d'heureux parents ?

     

    Nous avions reçu une équipe de FR3 lors de l'émission "Tous égaux"

    qui passait sur fr3 dans les années 2000/2003

    Ce magazine était ouvert à tout téléspectateur ayant quelque chose à dire,

    à faire ou à montrer .

    C'était une période à laquelle j'écrivais beaucoup et Zomme les avait

    contacté à mon insu .

    A cette époque je travaillais en équipe. Je m'étais levée à 4 h et j'ai

    trouvé ces reporters à la maison à mon arrivée à 13h 30

     Lors de leur tournage, ils m'ont invitée à écrire quelques lignes

    sur le thème "Tous égaux".

    Ce n'était pas facile de trouver un sujet d'écriture à l'improviste.

    J'étais pensive et je regardais vers la pelouse.

    C'est une pie qui a arrêté mon regard et qui a été mon sujet

    d'écriture .Voilà le résultat de mon observation dont le sujet pour

    FR3 était tous égaux et plus personnellement pour moi :  l'écriture :

     

    Tous égaux

     Poèmes ou compliments sont des mots qui s’alignent

    L’un de l’autre dépendant pour former une rime

    C’est un don, dites vous, je vais vous démontrer

    Que tout vient du regard. Le don ? c’est regarder.

     

    Voyez, sous la fenêtre, cette pie qui jacasse

    Si vous fermez les yeux, l’entendre vous agace

    Je vous prête mes yeux, maintenant regardez

    Ce bel oiseau racé au plumage noir, moiré.

     

    Il a mis, pour vous plaire, son bel habit de fête

    Fourreau blanc, gilet noir, et s’il penche la tête

    C’est qu’il attend de vous, juste un peu d’attention

    Bien vite, prenez ma plume…couchez vos impressions.

     

    Et puis, n’hésitez pas, inventez des couleurs

    Laissez sur le papier l’empreinte de votre cœur,

    Poèmes ou compliments doivent être mélodies

    Que la rime soit tendre, soit folle ou assagie.

     

    Le poète ne retient que le bon ou le beau

    Prenez mes yeux, mon cœur, et nous serons égaux.

    Que d’écrire soit un don ? Sincèrement je n’y crois !

    Pour moi, c’est simplement, faire un peu don de soi.

     

    Ecrit par Pipiou pour l’émission «  tous égaux »  de FR3   le   23/11/2000

     

    ************

     

    Je vais vite laisser un commentaire sous le post de Rolande

     

    Dame pie

     

     


    21 commentaires
  •  

    Au jardin après l'orage

     

     Il y a une dizaine de jours j'avais publié un article sur les rosiers du jardin

     ( en cliquant sur la photo vous la voyez en grand format si vous le désirez)

     

    Les roses en juin

     

     Certaines photos n'avaient pas été mises en ligne.

    Voilà une vue d'ensemble des parterres qui se trouvent derrière la maison.

     

    La vue que nous avons du salon et de la cuisine.

    La véranda nous en sépare

     

    Tout au fond, à droite, on devine une statue.

    Au jardin avec les éléments

     

    Ici ,nous nous trouvons derrière celle-ci : l'envers du décor !

    Au jardin avec les éléments

     

    Sur la vue ci-dessous, on devine à quel endroit travaille la jardinière car

    la chaise me suit afin que je puise recharger mes batteries.

     

    Au jardin avec les éléments

     

    La haie, sabotée à la taille en 2016, ( par un simili/ pro !) a un

    peu reverdi par endroits 

     

    Au jardin avec les éléments

     

    Ce samedi 19 juin, un orage a malmené le petit jardin

    L'érable était tout ébouriffé .Ses branches ont pliés  et de jeunes ramures

    sont tombées 

    Au jardin avec les éléments

     

    Aujourd'hui, il est tout décoiffé 

     

    Au jardin avec les éléments

     

    Tout comme le tamaris 

     

    Au jardin avec les éléments

     

     Quant aux rosiers, si les branches ont accompagnées les coups de vent,

    les fleurs se sont gorgées d'eau

    Au jardin avec les éléments

     

    Elles courbent la tête 

     

    Au jardin avec les éléments

     

     

    Sauf celles qui ont profité de la protection du hangar 

     

     

     

    Au jardin avec les éléments

     

    et le rosier Line Renaud qui est resté fièrement bien campé 

     

    Au jardin avec les éléments

     

     Mais la pluie a été bénéfique au catalpa qui a fleuri en quelques jours

    Au jardin avec les éléments

     

     tout comme le deutzia 

    Au jardin avec les éléments

     

     

    Quant au jasmin, en pleine floraison,  il dispense son parfum fruité

    au moindre souffle d'air

     

    Ne dit-on pas que le jasmin donne son âme aux étoiles et que la rose

    la donne au soleil ?

     

    Au jardin avec les éléments

     

     

     

    Dommage que ses effluves ne puissent venir jusqu'à vous.

     

    Bonne soirée à toutes et à bientôt

     

     

     


    18 commentaires
  •  

     Bonjour à toutes 

    Voilà plus de 10 jours que j'ai posté mon dernier article 

     

    Je ne me suis pas absentée. Nous restons prudents même si nous sommes

    vaccinés .La vie suit son cours mais nos printemps s'additionnent. 

    La fatigue se manifeste plus rapidement et nous oblige à lever le pied. 

    Au dehors la nature fait son oeuvre .Fleurs et plantes évoluent et prennent 

    leurs aises pour le plaisir des sens.

    Mais les herbes s'en donnent à coeur joie de même. 

    Nous devons intervenir régulièrement pour garder une certaine 

    harmonie dans les parterres . Il y a de quoi faire et si le jardinage est un travail 

    plaisant, il demande du temps , surtout au printemps lorsque Dame Nature 

    devient exubérante . Elle nécessite d'être canalisée quelque peu. 

    Mais cette saison estivale nous procure tant de ravissement. 

    Hier après quelques heures de désherbage, j'ai pris l' APN 

    Pour le plaisir des yeux et leurs parfums, je me suis arrêtée aux rosiers en

    pleines floraisons . Je ne peux partager que leurs couleurs avec vous 

     

     

    Sissi avait été transplanté en pleine canicule car il ne se plaisait pas là 

    où nous l'avions placé. Non seulement il a supporté ce déplacement 

    mais il est  bien enraciné et en bonne santé 

     

    Juin et les roses

     

     

    Éric Tabarly ,rosier grimpant avait eu les branches cassées lors d'un gros orage 

    Il s'est bien remis 

    Juin et les roses

     

    Charles Aznavour à été taillé sévèrement pour la première fois

    Il a forci mais ses fleurs ont toujours autant de délicatesse 

    Juin et les roses

     

    Juin et les roses

     

     

    Rares sont les roses blanches qui ne se dénaturent pas sous la pluie et les 

    rayons du soleil. Jardin de Bagatelle reste élégante sous son blanc crémeux 

    Juin et les roses

     

    Juin et les roses

     Cette année, nous avons étalé un paillis sous tous les rosiers afin de 

    conserver un peu d'humidité à la terre 

    Juin et les roses

     

    Graham Thomas ,l'un de nos 3 rosiers anglais. Le jaune 

    Juin et les roses

     

    Pierre de Ronsard, planté derrière le hangar, est si généreux que nous en avons 

    planté un autre devant la haie. Les fleurs sont plus ou moins rose selon

    l'exposition  

    Juin et les roses

     

    Héritage, second rosier anglais. Le rose

    Juin et les roses

     

    Othello.Rosier anglais  rouge  

    Juin et les roses

     

    Juin et les roses

     

     

    Queen Élisabeth.

    Nous en avons planté  8 mais aucun n'a exactement le même coloris 

     

    Juin et les roses

     

    Nicolas Hulot, l'un des derniers plantés 

    Juin et les roses

     

     

    Line Renaud, bien plus grand et massif que prévu. 

    Si je l'avais su, je l'aurais placé en fond de parterre 

    Juin et les roses

     

    Les grimpants ,orientés  au nord. 

    Palais Royal provoque l'admiration 

    Juin et les roses

     

     

    Ce grimpant quant à lui est orienté plein sud et sur un mur crépi 

    Lili Marleen est le plus précoce en floraison mais ses pétales 

    pourtant bien rouge, se décolorent sous les rayons brûlants du soleil. 

    Juin et les roses

     

    Juin et les roses

     

    Juin et les roses

     

    Notre unique rosier liane 

    Kew  Rambler

    Juin et les roses

     

    Ce rosier buisson d'un joli jaune citron à perdu son identité. 

     

    Juin et les roses

     

     

    Un dernier grimpant : Superstar 

    Juin et les roses

     

     

    Il en manque quelques uns 

     

    Comme vous le voyez, les rosiers ont une place de choix à PipiouLand 

     

    Je vous remercie de votre visite et je vous souhaite un bon weekend 

    À bientôt 

     

     

     


    29 commentaires
  • Ma mauvaise herbe est un géranium !

     

    Bonjour les Pipiounettes

    Aujourd'hui je vous invite à me suivre au jardin.

    Au fil du temps, j'ai souvent vu une plante sans vraiment y prêter

    attention .Comme j'étais certaine de ne l'avoir ni semée ni plantée,

    je la considérais comme une "mauvaise herbe" et je l'arrachais. Pourtant,

    j'avais chaque fois quelque regret car son aspect est flatteur.

    Cette année, j'ai de nouveau remarqué sa présence dans la bordure

    de muguet, qu'elle domine .

     

    (clic sur image)

    Ma mauvaise herbe est un géranium !

    Je l'ai effleurée des doigts et son odeur m'a semblée plutôt désagréable.

    Quelques jours plus tard, je fais le tour de la maison et elle attire encore

    mon attention. Plusieurs touffes fleuries égayent le bas de la haie.

     

    Ma mauvaise herbe est un géranium !

     

    Sur ma tablette, j'ai installé l' application " PlantNet" afin d'identifier

    les inconnues que je rencontre .

    Surprise  ! J'apprends que celle que je pensais être une mauvaise

    herbe est en réalité  le géranium robertianum qui  est également

    appelée :  Herbe à Robert , bec de grue, fourchette du diable, herbe rouge 

    C'est une plante annuelle ou bisannuelle généralement rencontrée

    dans les haies et les décombres. J'ai interrogé GG 

    Propriétés médicinales de l'herbe à Robert

    et non seulement je ne vais plus l'arracher mais je vais la protéger !

    Je n'ai lu que des choses positives sur elle. Comme en Corse,

    j'en mettrais sur mes  bordures de fenêtres, si c'était possible

    Geranium herbe à Robert

     

    Et ce n'est pas fini !

    J'ai fait part de ma découverte à Zomme. Comme il pleuvait ,c'est de la

    véranda que je voulais lui montrer cette plante .

    Et là, une autre plante , similaire , a arrêté nos regards.

    Sa différence est dans la forme de ses feuilles.

    L'herbe Robert a les feuilles longues et effilées.

     

    Ma mauvaise herbe est un géranium !

     

     

    Cette nouvelle plante, qui a élu racine dans un pot en pierre derrière

    les carreaux, en occupe tout l'espace .Si ses fleurs sont similaires à

    la première, elle possède des feuilles rondes ! 

     

    Ma mauvaise herbe est un géranium !

     

    PlantNet l'a de suite identifiée :

    Il s'agit du géranium à feuilles rondes  au nom scientifique  de : Géranium

    rotundifolium ou  Géranium viscosum  aussi appelé Mauvin,

    Mauvette, Pied de pigeon.

     

    J'avais planté 2 variétés de géraniums vivaces au jardin et côté bassin

     

     Le Géranium endressii aux fleurs rose saumoné, de mai à août.

    Il pousse aussi bien au soleil qu’à mi- ombre .

    C'est un excellent couvre sol mais Il devient  vite envahissant.

     

    Ma mauvaise herbe est un géranium !

      

     et un second:

    Le Géranium ‘Johnson Blue' 40 cm au beau feuillage découpé vert foncé.

    Ma mauvaise herbe est un géranium !

     

    Il a de grandes fleurs  d’un bleu soutenu, en juin-juillet

    (réputé comme étant le plus bleu de tous les géraniums).

     

    Peut-être connaissiez-vous déjà ces géraniums qui s'installent

    spontanément , comme des mauvaises herbes ?

    Personnellement, je connaissais surtout les géraniums des balcons  aussi

    j'ai beaucoup appris sur les géraniums vivaces et sauvages avec 

    cette sympathique rencontre végétale.

    Géranium : bienfaits et vertus pour la santé 

     

      ************

    Le ciel est bleu mais nuageux.

    Zomme est dans les plantations.

    La blanquette de veau mijote.

    Comme nous ne mangeons qu'à 13 heures, j'ai encore le temps de

    faire une pause café .

     

    Ma mauvaise herbe est un géranium !

     

    Bon weekend de Pentecôte et prenez soin de vous

     

     

     

     


    26 commentaires
  •  

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     

    Bonjour à vous toutes.

    Le temps s'y prête alors l'APN est  sorti après le café du midi .

     

    Sur la photo ci-dessus le forsythia est en fleurs et le fond trompe l'œil,

    installé en 2013 a bien passé ce nouvel hiver.

     

    La pluie incessante avait fait déborder le puits et le vent a cassé

    quelques  branches du prunus

     

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     

     

    Tout est rentré dans l'ordre, le jardinier est passé tailler tous les grands

    arbres  et les rosiers :

     

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

    Les parterres semblent vides.

    Mais quand même, il y a mes petites primevères que j'ai toujours

    beaucoup aimées et qui me le rendent chaque année en se multipliant

    un peu partout.

     

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     

     

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     

    Elles se sèment même dans la pelouse :

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     dans les iris :

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     

    dans les cailloux:

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     

    Derrière la clôture ,elles commencent à coloniser le terrain des voisins

    ( qui ne s'en plaignent pas ):

     

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     

    Elles sont sous le coq :

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     

     

    au pied des rosiers :

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     

    Un petit bout de  potager a laissé place aux narcisses qui apprécient :

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     

    Une autre vivace m'a surprise par sa floraison : la rose de Noël (Hellébore)

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     

    Cet été, j'avais remarqué 2 petites feuilles qui pointaient dans les cailloux.

    Était-ce une pousse ?

    Comme elle était en bordure de chemin et craignant qu'elle ne soit

    écrasée, j'ai posé un élément de pilier pour la protéger.

    Bien m'en a pris car si elle n'a que 3 feuilles, elle est déjà en fleurs

    Et vous remarquez la petite primevère qui joue les incrustes ?

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     

    Je finis de tour de la maison avec une floraison précoce.

    Celle de la bruyère de Pâques :

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     

    ...Nous n’emporterons rien de nos jardins fleuris

    De ce verger, pensé avec tout notre amour,

    Si les choses ont une âme. oh ! Surtout dites oui !

    Que son ombre et mon ombre, elles projettent alentour. Pipiou1996

     

    Les primevères s'étalent, le puits déborde

     

     


    32 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique