• Balade en Touraine: la magnanerie

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

    Nous ne quittons pas la Touraine.

    Dans la commune de Bourré, une autre curiosité est au programme de

    notre balade : La magnanerie  (production et éducation de vers à soie )

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

     

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

    La visite guidée est  assurée par les habitants des « troglos » eux-mêmes.

    Ils se font un plaisir de nous faire découvrir leur domaine en nous racontant

    l’histoire et les secrets de cette demeure paysanne creusée dans la roche.

    Léo, tout comme moi, apprécie la nature exubérante mais domptée de ce lieu

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

    en profitant parfois de l'épaule de "Papé "

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

     

     

    Suivez-nous....

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

    Un joli banc rond nous offre l'hospitalité lors de l'accueil de notre guide

     

     

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

    Nous nous séparons en 2 groupes, très attentifs aux explications et présentation

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

    L’élevage du ver à soie demande peu d’entretien et ne produit ni odeur ni bruit.

    La température moyenne à essayer de stabiliser est de 22°C.

    Des branches et  feuilles bien sèches, sans détritus d’aucune sorte

    sont nécessaires pour que les chenilles puissent y tisser leur cocon.

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

    Le cocon dans lequel le ver à soie s’enferme pour se transformer en papillon

    est une véritable petite bobine qui peut atteindre 1,5 kilomètre de fil.

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

     Le bombyx du mûrier ne vole pas, ne mange pas seul : il est totalement

    dépendant de l’homme, depuis 5.000 ans  précise notre guide,

    qui passe six mois d’avril à fin octobre à nourrir ses vers à soie.

    Celui-ci se nourrit exclusivement de feuilles de mûrier.

    Plusieurs variétés ont été plantées dans le jardin de la magnanerie

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

     

    Les chenilles

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

     

    L'évolution du bombyx

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

     

    Sur ce lien vous apprendrez comment procéder à l'élevage des bombyx  

     

    Mais nous sommes aussi dans une habitation troglodytique .

    Les propriétaires nous en ouvrent gentiment les portes.

    Le site est  sain, il y a très peu d’humidité

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

     Nous voilà  dans la cuisine

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

     Nous traversons la pièce à vivre

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

    pour nous rendre dans les étages supérieurs où sont élevés les vers à soie

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

    La façade à conserver son charme tel qu'en 1820

    Balade en Touraine: la magnanerie

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

     Les femmes se retrouvaient sur les escaliers pour s'adonner à leurs ouvrages

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

    Il est temps de se retirer

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

     

    avec un dernier regard sur la nature et la végétation

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

    Nous refermons la porte sur cet endroit de charme

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

     

    Si cette balade vous plaît ( elle était organisée par notre club c.cars )

     je vous  retrouverais bientôt pour évoquer notre visite chez

    un artisan qui fabrique des girouettes

     

    Je vous souhaite une agréable soirée 

     

    Balade en Touraine: la magnanerie

     

    « Balade en Touraine : BourréL'araignée et sa toile pour Halloween »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 20 Octobre à 18:40
    Dane

    woua que de jolie choses!!merci Léo c' est vraiment très beau bisous  et merci de ce partage 

    2
    Mercredi 20 Octobre à 18:50
    la grenouilletricote

    toujours très instructif ! merci pour ces magnifiques photos

    bonne journée

    3
    Katia
    Mercredi 20 Octobre à 19:09
    Bonsoir Pipiou J'ai reçu que cette notification . Très instructif et intéressant ton reportage ,j'adore ton petit guide très précieux !!!. Des habitations hors du commun... MERCI c'est bien expliqué par tes soins. J'ai pu lire avec intérêt les autres reportages de tes escapades... Douce soirée Bisous
    4
    Gege
    Mercredi 20 Octobre à 19:20

    Merci Pipiou pour cet agréable partage qui nous donne encore des arrière-goûts de vacances. 

    5
    Jeanne
    Mercredi 20 Octobre à 19:53

    Merci Pioupiou pour ton beau reportage du vers à soie.

    En tant que brodeuse j'ai beaucoup apprécié.

    Léo heureux de vous tenir compagnie dans vos escapades.

    Bonne soirée,

    Jeanne

    6
    Mercredi 20 Octobre à 20:10

    Bien intéressant aussi cette visite concernant les vers à soie, même si les vers me font toujours un peu frissonés, je n'en demeure pas moins adepte de leur soie d'une douceur absolue ! Vive les beaux papillons ! Merci pour ce beau reportage, bonne soirée, bisous !

    7
    Catherine
    Mercredi 20 Octobre à 20:22

    Merci pour ton reportage très intéressant. Les maisons troglodytes sont accueillantes et celle-ci particulièrement.

    Bonne soirée, bisous.

    8
    Mercredi 20 Octobre à 20:49
    Myjanie

    Coucou Pipiou,

    Merci pour cette halte très intéressante qui me fait découvrir un lieu attrayant et plein de charme. J'avais une tante qui dans sa jeunesse s'amusait à élever des vers à soie. Petit retour vers mon adolescence. L'habitat troglodytique est joliment mis en valeur par la déco de ses propriétaires. Et quelle abondante végétation tout autour !

    Une belle visite instructive. A bientôt pour une autre balade en compagnie de Léo, adorable petit guide.

    Bisous

    Myjanie

    9
    Plaminette
    Mercredi 20 Octobre à 21:01

    Merci pour ce beau reportage!

    10
    Mercredi 20 Octobre à 21:04

    Bonsoir Pipiou,

    Quand j'étais enfant en Ardèche, une grande partie des habitants de mon village se faisaient un complément de revenu grâce à l'élevage du ver à soie. Mes grands-parents en élevaient aussi. Comme beaucoup de familles à l'époque, nous vivions plusieurs générations  ensembles dans la même maison. J'ai donc vécu cet élevage en direct. Ma grand-mère recevait les œufs pour le village et nous les faisions éclore au chaud, puis chacun venait chercher les vers juste éclos. Je me souviens de ces grandes étagères superposées jusqu'au plafond sur lesquelles des milliers de vers grignotaient les feuilles de mûrier fraichement cueillies par les soins de toute la famille, petits et grands. Tu dis que c'est silencieux, mais quand tout ce petit monde mange, ça fait quand même du bruit. Pas assourdissant certes, mais ça grignote constamment, jour et nuit. Quand la chenille était prête à faire son cocon, nous leur mettions des branches de bruyère sèches sur lesquelles elles grimpaient. Enfants, nous passions notre temps à les voir tisser avec énergie. Quand les cocons étaient prêts, il fallait les décrocher délicatement des branches et les mettre dans des sacs. Pour cette opération assez longue, là encore toute la maisonnée participait à la veillée. Puis les villageois qui étaient arrivés au même résultats amenaient leurs sacs de cocons à la maison et un camion venait chercher la "récolte" pour l'amener à la filature dans la petite ville à côté. J'adorais participer à cet élevage et tu viens avec ton article de réveiller de très bons souvenirs. J'ai également aimé te suivre dans la visite de la maison troglodyte qui a l'air bien confortable. Rien d'une caverne biggrin 

    Je te souhaite une bonne soirée.

    Gros bisous

    Rolande

      • Jeudi 21 Octobre à 09:56

        Excellent commentaire... voilà qui était passionnant !

        Belle journée, bisous

      • Samedi 23 Octobre à 09:07

        Comme le dit Miss Parker : merci pour ton commentaire qui ajoute des faits vécus et de beaux souvenirs à cet article. Sûr que des centaines de chenilles qui grignotent doivent produire un fond sonore remarqué ! Gros bisous Rolande 

    11
    Mercredi 20 Octobre à 21:27
    gateuxrigolo

    hello merci pour cette jolie promenade bisous

    12
    nanou
    Mercredi 20 Octobre à 23:11

    j'ai adoré la balade merci pîpiou

     

    bisous

    13
    Jeudi 21 Octobre à 09:56

    Merci pour ce reportage très intéressant !

    Belle journée, bisous

    14
    Vendredi 22 Octobre à 16:55

    Bonjour,

    Le moins que l'on puisse dire c'est que l'on apprend beaucoup de chose sur ce territoire. Merci pour ce reportage sur les vers a soie qui est très intéressant. Je suis tout a fait d'accord pour la suite des événements.

    Bisous

    15
    Samedi 23 Octobre à 00:01
    Voilà une belle découverte et une visite très instructive. Merci ! Bon week-end ! Bises
    16
    Samedi 23 Octobre à 12:43

    Informations très intéressantes, merci beaucoup.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :