• Aquaperle (1)

     

    Je ne m'attendais pas à recevoir autant de messages dans ma boîte email

     en postant cette photos sur l'un de mes articles.

     

     Les plus anciennes inscrites à mon blog connaissent Aquaperle..

     

     Certaines nouvelles abonnées ont tourné les pages de ce blog afin de

     savoir qui est cette goutte d'eau..Alors, je vous dis tout...

     

     Lorsque OB a changé l'administration des blogs et permis le

     repost sur les réseaux sociaux, j'ai supprimé toutes les pages concernant

     mes écrits personnels de mon blog...Poèmes et historiettes.

    Sur les conseils d'amies ,j'ai "protégé" mes écrits avant de les 

    publier à nouveau sur mon blog

     

     Pour tout dire Aquaperle est née sur mon blog !

     

     Chaque mercredi j'écrivais environ 300 mots d'une histoire que j'inventais

     au fur et à mesure en tenant compte des idées laissées en commentaires

     par mes visiteuses C'était tantôt des suggestions..ou situations...qui

    me permettaient d'avancer dans l’histoire au fil des jours

     

     

    Voilà le début de la petite histoire...que je viens de relire .

     Je l'ai imprimé pour mes petits enfants

     

     

    Les illustrations sont parfois des cliparts, des photos du net ou des photos

     que j'ai prises. Certaines sont revues avec un logiciel..

    Comme toutes les histoires elle commence par :

     

    Il était une fois…

     

     

    ...un tout petit nuage bleu que le vent pousse doucement à l'aventure

    dans le ciel. A l’intérieur de ce nuage, il y a des milliers de gouttes d'eau,

    serrées les unes contre les autres. Elles attendent l’orage qui les libérera

    et les conduira vers l’aventure.

    L’une de ces gouttes d’eau s’ennuie. Elle ne fait que bâiller aux nues.

    Cette petite goutte d’eau aventureuse s’appelle...


    Aquaperle

     

    Aquaperle (1)

     


    Aquaperle s’assoit en bordure du nuage, les jambes dans le vide

    – J'ai envie d'aller faire un petit tour sur la terre !

    - Ne fais pas ça ! crient Ephémère et Hydra ses deux meilleures amies.

    C'est de la folie !

    Aquaperle regarde au- dessous d'elle. Le soleil se lève.

    De ses rayons, il embrase déjà la ville et les champs.

    Les toits de tuiles rouge semblent des pointillés le long du serpentin des rues.

    Les champs sont des damiers, jaune, vert, moutarde :

    un patchwork de couleurs, prêt à la recevoir !

    - Que c’est joli, pense-t-elle

    Souriante, elle se retourne vers ses amies qui tentent de la retenir.

    - Ne vous inquiétez pas, je reviendrais ! A un de ces jours !

    Elle compte secrètement : -"Trois, deux, un, zéro !

    Et elle se jette dans le vide la tête la première…

    Aquaperle (1)

     

    Waouh, ça décoiffe !

    Quelle sensation ! Quelle joie ! C’est encore mieux que ce que j’imaginais !"

     

     

    Là-haut, dans le ciel, Ephémère et Hydra, restées sur leur nuage, lui crient :

    "Prends garde à toi, Aquaperle! Cache-toi du soleil !"

     

     

    Mais Aquaperle, ivre de liberté, distingue à peine

    leurs voix anormalement déformées.

    Quelle joie ! Quel bonheur !

    Rien de plus merveilleux ne peut exister…pense-t-elle

    Elle s’étire langoureusement, portée par les courants aériens.

    Elle vole ainsi un long moment, souriante, comblée, reflétant

    toute la lumière du ciel dans ses yeux

    -« Ne résiste pas, laisse-toi flotter dans le sens du vent ! »

    lui murmure une hirondelle au passage

    Aquaperle (1)

     

    - Dis- moi, ces grandes étendues vertes, que sont-elles ?

    - Des forêts !

    - Comme c’est beau et comme je respire bien là, au-dessus!

    - C'est grâce à la chlorophylle ! le parfum le plus agréable de la terre ! »

    Hou! Quelle aventure ! pense Aquaperle

    « Waouh, mais ce sont des champs de maïs ! Et là, de grands épis de blé…

    Que de belles cultures ! Il n’y a pas à dire, c’est beau la terre ! »

    Soudain, Aquaperle est propulsée à toute allure par un coup de vent.

    Elle est emportée comme une bulle de savon

    et devient une spectatrice impuissante à s'orienter …

    Les toits au-dessous d'elle, se rapprochent à toute vitesse.

    Les lumières de la ville grossissent au fur et à mesure qu’elle descend.

    "Mais...je vais m'écraser", pense-t-elle

    Les bruits de la rue lui parviennent plus distinctement.

    Un brouhaha de moteurs, de cris, de klaxons...

    C’est une apothéose, une féerie de lumières et de sons, un moment magique…

    Aquaperle est éblouie ...

    Mais... elle descend trop vite, poussée par le vent

    "oh ! la ! la pourquoi n'ai-je pas écouté mes amies, pense-t-elle

    Je vais me briser si je m'écrase sur la terre! Pourvu que je tombe dans un

    seau d'eau ou dans une cascade, ou..." PLOUF !!! elle est tirée de ses pensées

    en tombant juste... dans le cœur d’une rose jaune, qui baillait…

    « - Aïe ! Crie celle-ci en la recevant dans sa corolle

     

    Aquaperle (1)


    Puis, voyant que ce n'est qu'une simple goutte d'eau :

    - C'est heureux pour toi qu'à cette heure-ci je n'ai plus soif !

    - Ouf ! pense Aquaperle. Dis-moi : Comment t’appelles-tu ?

    - On m’a baptisée « Ghislaine de Féligonde. Je suis une rose jaune

    Et toi qui es-tu ? Il ne pleut pas...Tu es seule... Serais-tu une larme ?

    - Je me nomme Aquaperle. Je suis une goutte de pluie.

    Je trouvais le temps long dans mon nuage, alors j'ai sauté et me voilà.

    - Hum! Petite inconsciente ! Tu as l'air bien fatiguée par ce grand saut

    Roule-toi donc sous ce pétale et tiens-toi tranquille »

    Aquaperle se love sur le tapis de pétales veloutés...

    Et ... la rose l’enferme sur son cœur,

    en la couvrant galamment de ses soyeux pétales

     

    Aquaperle (1)

     

    Aquaperle, épuisée mais heureuse, se laisse emporter … par ses rêves....

     

    Le lendemain, de bon matin, Aquaperle est éveillée par un souffle,

    léger comme la respiration d’un bébé. Elle entrouvre les yeux.

    Un papillon bat lentement des ailes au –dessus d’elle.


    - Oh ! Une petite goutte de rosée ! s'écrie-t-il en voyant Aquaperle

     

    et.....

    Il commence à dérouler sa longue trompe pour l’absorber

     

    Aquaperle (1)

     

     

    Pauvre Aquaperle...que va-t-il lui arriver ?

    Vivement le prochain post...

     


    44 commentaires
  • Aquaperle (2)

     

    Nous avions quitté notre petite goutte d'eau en mauvaise situation !

    Rappelez-vous : chapitre 1

    Un papillon assoiffé est sur le point de l'aspirer

    Aquaperle va-t-elle déjà disparaître ?

    Vite...la suite :

     

     

    Le papillon commence à dérouler sa longue trompe pour l’absorber

    lorsque Féligonde s’en aperçoit.

    D’un mouvement sec de tige, elle remonte l’un de ses grands pétales

    sur Aquaperle afin de la dissimuler à la gourmandise du visiteur.



    Aquaperle se fait toute petite sous cette couette improvisée, rabattue sur elle.

    Le papillon assoiffé, frustré, et furieux s’envole en maugréant.

    Ses ailes s’agitent en cadence tandis qu’il s’élève pour s’abreuver au cornet

    d’une fleur d’Ipomée.

     

    Aquaperle (2)

     

    - Ce n’était pas Jolidoux ! constate Féligonde

    Aquaperle s’étonne : Jolidoux ? Qui est-ce ?

    - Tu ne sais apparemment pas où Monsieur Vent t’a déposée !

    Il va falloir que j’éclaire ta lanterne !

    Eh bien voilà : Ici…tu es dans le jardin de Papi et Mamie. Mamie, qui est

    très observatrice et un peu contemplative, vient régulièrement faire le

    tour du jardin.

    Tu la reconnaîtras, elle a souvent sa tasse de café à la main !

    Elle arrive à pas feutrés afin de nous observer, parfois à notre insu.

    Elle nous regarde vivre, évoluer…

     

    Aquaperle (2)

     

    Et elle retient nos petites manies, nos habitudes…

    Elle nous appelle « Les Amis du Jardin »

    - Vous êtes nombreux à vivre ici ?

    - Oui et beaucoup plus encore que Mamie ne pense !

    Certains d’entre nous ne se sont jamais fait remarquer !

    - Et Jolidoux, qui est-il ?

    - C’est un papillon ! Et parmi les Amis du jardin, je peux te citer :

     

    Aquaperle (2)

     

    Esméralda, la jolie mésange...Jeannot lapin…Gaston le Hérisson…

    Sisou l’Abeille…Carlos le rouge-gorge…Lady la Pie... et bien d’autres encore !

    …Mais …

    Tu vas devoir me quitter, petite perle d’eau, sinon…je vais devoir te boire…

    le soleil commence à chauffer et je me dessèche ! murmure Féligonde.

    - Et moi, je sens que je réduis …J’aurais bien besoin de me ressourcer !

    Je suis perdue ! Si je tombe, je serais absorbée par la terre !

    réplique tristement Aquaperle.

     

    Aquaperle (2)

     

    - J’aurais dû attendre l’orage pour venir ! ajoute-t-elle en levant les yeux

    vers le  petit nuage bleu, immobile au dessus d’elles.


    Tu es si gentille, Féligonde !

    Alors…je veux bien que tu t’abreuves de moi. Sinon, je vais m’évaporer !

    Allez…N’hésite pas ! Là devait être ma destinée ! Adieu, mon Amie !

     


    - Hé ! Ho ! Là haut ! Je suis là, moi … Je peux vous aider !

     

    - Firmin ! s’exclame joyeusement Féligonde. Tu tombes à pic !

    Aquaperle roule lentement en bordure de son pétale afin de voir le sol,

    d’où monte cette voix.

    Son regard effleure les muscaris bleus, les écorces de pins…

    quand un mouvement furtif agite les euphorbes.

    Quel camaïeu de verts et de jaunes ! pense-t-elle

     

    Aquaperle (2)

     


    Comme je voudrais qu’Hydra et Éphémère voient ces jolies choses !

    Et ce parfum que dégage Féligonde ! Ce doit être dû à la chaleur !

    Oh !...Mais…Voilà que les fleurs bougent, ondulent même !

    - Féligonde ! La plante remue !

    - Que nenni ! C’est notre ami Firmin dont le vert se confond à celui

    des Characias ! N’aies crainte, c’est un « ami du jardin »

    C’est un lézard vert et il vient à notre secours !

     

    Aquaperle (2)



    - Bonjour Féligonde ! J’ai entendu ta plainte ! Tu manques d’eau ?

    Tu vas bientôt pouvoir étancher ta soif, c’est l’heure où Papi

    promène son arrosoir !  Hi !Hi !Hi !

    Dis-moi…avec qui parlais-tu ?

     

    - Avec une perle de pluie, inconsciente et curieuse qui a sauté de son nuage

    sans attendre l’orage. Elle s’appelle Aquaperle et si tu ne trouves pas

    bien vite une solution pour la tirer d’embarras, elle va disparaître

    car je sens que  mes pétales se transforment en buvard sous

    les baisers du soleil !

     

    - Je te souhaite la bienvenue parmi les amis du jardin, Aquaperle.

    Mais les civilités…ce sera pour plus tard, dit Firmin avec autorité.



    - Comment vas-tu faire ? Le questionne gentiment Féligonde



    -Je vais placer mon dos à l’aplomb de ta tête… et, de ma queue,

    je vais t’aider à agiter ta tige.

    Aquaperle n’aura qu’à se laisser rouler au bord de ton pétale :

    son poids la fera goutter jusqu’à moi !



    - Et après ? S’inquiète Aquaperle



    - Fais-lui confiance, chuchote Féligonde. Il connaît le jardin de dessus-dessous !



    - Assez tergiversé là-haut ! S’impatiente Firmin.

    Je suis en place…à trois, Féligonde secoue sa tige et toi

    Aquaperle : tu glisses ! Un…deux…trois !

     

    OUPS....

    Aquaperle va-t-elle encore se sortir de ce mauvais pas ?

    Le plan de Firmin le lézard est-il bon ?

    Aquaperle va-t-elle bien glisser sur le dos de Firmin le lézard?

    Va-t-elle  être absorbée par la terre desséchée ?

    A moins que....

     

    A votre avis  ?????

     

     

    **********************

    Aquaperle (2)

     

    J'ai une pensée toute particulière pour  Tongasoa

    et ses élèves de CP de Tamatave sur l'île de Madagascar

    à qui je souhaite une bonne fin d'année.

     

     


    1 commentaire
  •  

    Les nymphéas noirs

     

     de Michel Bussi : ma dernière lecture !!

     

    J'avais beaucoup aimé " Un avion sans elle" du même auteur

    et j'ai autant aimé ce nouveau titre : Les nymphéas noirs

     

    Non seulement l'intrigue m'a tenue en haleine jusqu'aux dernières pages

    mais j'ai appris beaucoup sur Monet et son jardin ..

     

    L'intrigue :

    Du haut de son moulin, une vieille dame veille, surveille. Le quotidien du village,

    les cars de touristes... Des silhouettes et des vies.

    Deux femmes, en particulier, se détachent : l'une, les yeux couleur nymphéa,

    rêve d'amour et d'évasion ; l'autre, onze ans, ne vit déjà que pour

    la peinture. Deux femmes qui vont se trouver au cœur d'un tourbillon orageux.

    Car dans le village de Monet, ou chacun est une énigme, ou chaque âme

    a son secret, des drames vont venir diluer les illusions et raviver

    les blessures du passé

     

    une fillette de onze ans douée pour la peinture, une institutrice

    redoutablement séduisante et une vieille femme aux yeux de hibou qui voit

    et sait tout. Le tout sur fond de rumeur de toiles perdues ou volées,

    dont les fameux Nymphéas noirs. passé et présent se confondent .


    Un étonnant roman policier qui remporte notamment :


    - le prix des lecteurs du festival Polar de Cognac,

    -le prix du polar méditerranéen le prix Michel Lebrun de la 25e heure du Mans,
    -

    - le prix des lecteurs du festival Sang d'Encre de la ville de Vienne

    - le Grand prix Gustave Flaubert de la Société des écrivains normands,

    devenant ainsi le roman policier français le plus primé en 2011.

     

    En parallèle de l'intrigue, j'y ai appris l'histoire des nymphéas et

    de la passion de Monet qui fait aménager un étang à Giverny,

    conçu comme un tableau vivant où les couleurs et la lumière se reflètent au gré

    des saisons et des heures du jour

    Il y puise son inspiration pendant plus de vingt ans  et peint

    près de trois cents toiles avec les nymphéas baignés par toutes

    les clartés et les ombres ...à toutes les heures du jour...

     

    Un roman que je relirais avec plaisir, avec un regard nouveau,

    maintenant que je connais la fin...

     

     

     


    46 commentaires
  • Le jardin m'inspire

     

    En ce dernier dimanche d'avril...

     

     

    Je n'aurais  même pas besoin d'écrire mon petit billet

    Images et mots sauraient traduire mes pensées...mon état d'esprit

    J'ai beaucoup écrit sur la nature..les fleurs, les papillons et

    les amis du jardin...

     

    En visitant notre jardin, certains disent : il y a encore à y faire...

    C'est vrai ! Nous n'avons pas de jardinier, nous avons fait des erreurs

    d'implantation ! mais..notre jardin me ressemble.

    Zomme épouse mes idées..parfois un peu trop romanesque !

     

    Mais mon petit coin de France me plaît...tel qu'il est ! Avec ses points forts

    et ses imperfections.

     

    Il me ressemble ! Il a pris forme en 35 ans !!

     

    Voilà mon premier bouquet de muguet,

    cueilli ce matin même

     

     

    Le jardin m'inspire

     

    La floraison superbe de l’azalée de Chine..

    Le jardin m'inspire

    dont une fleur peut couvrir ma main

    Le jardin m'inspire

     

    Les ancolies..qui se sèment à tout va..

    Elles ont occupé tous les espaces des parterres

    Le jardin m'inspire

    et forment un pointillé coloré parmi les feuillages des iris

    Le jardin m'inspire

     

     

    des thlaspis...

    Le jardin m'inspire

     

    Le jardin m'inspire

     

    Boules de neige et lilas emmêlent leurs ramures..à leur envie !

    Le jardin m'inspire

     

    Une fleur de pissenlit attire l'attention parmi les fleurs des oxalis

    Le jardin m'inspire

     

     

    La glycine va bientôt encore m'émouvoir avec ses lourdes grappes

    odorantes... et réveillant mes 10 ans...

    Le jardin m'inspire

     

     

    Le printemps est à son apogée.

     

    Chaque année il m'émerveille et m'invite à la poésie , à l'observation , à l'écoute.

     

    J'aimerais emprisonner en ma mémoire, les parfums de la terre , les chants des

    oiseaux. Faire mien le dialogue des merles,immortaliser le délicatesse des

    fleurs d'ancolies. Le printemps et son renouveau me fait prendre conscience

    de notre fragilité.Je passerais des heures, assise , à écouter la nature.

     

    Je partage avec vous mes images ainsi que mes pensées :

    l' extrait d'un poème  que j'ai écrit..il y a quelques temps

     

     

    L’indiscrète


    Dans la pénombre tiède, j’aime être l’indiscrète

    Qui attend pour surprendre les histoires secrètes,

    Les confidences amies que se font les oiseaux

    Sous le couvert des feuilles, du creux de leurs berceaux.

     

    Oui, j’aime à m’asseoir pour contempler Nature

    La haie qui ceint nos terres nous protège, tel un mur,

    Aussi, à l’intérieur, vivent libres et sereins

    Tous les amis du ciel, joyaux de cet écrin.

     

    Être là…observer…et pourtant me confondre

    Quand l’astre est au zénith, escamotant les ombres,

    Regarder voleter les papillons diaphanes

    Qui mêlent leurs couleurs à celles des valérianes.

     

    Faire le tour du jardin, aller à pas feutrés

    Pour surprendre le lézard en train de folâtrer

    Chaque fois m’étonner de sa robe turquoise

    De son œil cerclé d’or sur sa tête guingoise.

     

     

     Bonne journée les copinettes.

     

     


    62 commentaires
  •  

    Une petite mignonne ..en buvant le café

     

    Dans une classe de terminale, un prof de sciences naturelles est en train

    de donner un cours sur la circulation du sang.

     

    Voulant donner un exemple pratique, il dit aux élèves :

     

    - Vous voyez, si je fais le trépied ou si je marche sur les mains pendant un

    certain temps, le sang va s'accumuler dans ma tête, et j'aurai le visage

    tout rouge.     Vous êtes d'accord ?

     

    - Oui (en choeur)

     

    - Maintenant, pouvez-vous m'expliquer pourquoi lorsque je suis en

    position debout, le sang ne s'accumule pas dans mes pieds ?

     

    Et là un des élèves répond :

     

    - C'est parce que vos pieds ne sont pas vides  !

     

    Une petite mignonne ..en buvant le café


    54 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique