•  

    Bonjour à toutes..

     

    Le cékoiça : Un berceau

     

    Certaines de vous l'ont deviné.

    Avec ce "porte bouteilles" en bois, j'ai pensé faire un berceau pour

    le bébé endormi.

     Un rangement pour les couches se cache sous le volant du bas .

     

    En voilà la suite , il continuera de prendre forme dans la journée car le soleil

    nous a fui.

     

     

    Le cékoiça

     

    Je vais donc envahir la table avec toutes les boîtes de dentelles, rubans, tissus...

     

    Car je veux lui donner l'apparence d'un berceau de nursery tout fanfreluches

     

    Mon bébé endormi avait l'air tout perdu au milieu de ce grand lit jusqu'à

    ce que son frère jumeaux naisse de mon crochet .

     

    Le cékoiça

     

    Sa position est différente .

    Il a la tête au creux des bras comme dans le modèle original.

    Je leur ai fait des cils et il est nu lui aussi.

     

    J'ai vu chez Liliv que ce modèle vous a tenté autant que moi car vous êtes

    nombreuses à lui avoir demander le modèle .

     

    Je vous souhaite de belles réalisations dans ce weekend qui s'annonce

    pluvieux partout en France  : crochets et aiguilles vont danser le twist...

     

    Car Liliv propose un couffin réalisé aux aiguilles

    pour celles qui ne savent pas crocheter car les miens sont  crochetés

     

    Le cékoiça : Un berceau

     

     

     

    Pin It

    26 commentaires
  •  

    Un recyclage en vue

     

    En faisant du rangement, printemps oblige, j'ai trouvé au garage

    une chose  intéressante dans les  "mis de côté" par Zomme

     

    C'est un petit panier en bois qui contenait des bières différentes

    pour dégustation.

     

    Allez savoir pourquoi,il m'a tapé dans l’œil et j'ai décidé de lui

    donner une seconde vie.

     

    Le voilà après lavage

     

     

     

     

    Un recyclage en vue

     

    et le voilà déjà un peu bidouillé...

     

    Un recyclage en vue

     

     

    A votre avis :

    Un recyclage en vue

     

    Ne donnez surtout  pas votre langue au chat, elle vous manquerait, foi de Pipiou !

     

     

    Je ne fais que passer parce que je dois vite mettre mes idées en application !

     

    Un recyclage en vue

     

     

     

    Pin It

    27 commentaires
  •  

    Comptez pas sur moi ...

     

    Vous savez changer une ampoule ? Chiche...

    Cliquez...

     

    Ou la la...j'ai les jambes qui tremblent

     

    et vous ?

     

     

     

    Pin It

    23 commentaires
  •  

    Un appel d'une visiteuse

     

    C'est l'heure de la pause café...

     

    Je la partage tout en diffusant cette recherche d'une copinette

    sans blog. Voilà son message:

     

    Je viens faire appel a toi, car il y a quelques temps j'ai acheté sur le site de Annie Potter un modèle de robe pour Barbie " Garden Party Dress" et je recherche une traductrice ( car l'anglais et moi ça fait deux) .

    Pourrais tu me mettre en relation avec l'une d'elles ?

    Je te remercie beaucoup par avance.

     

     

    Je n'ai pas la traduction de ce modèle aussi je vous transmets sa demande

    .

    Si vous pouvez y donner suite,laissez moi un petit message

    Bonne soirée à chacune..

     

    Un appel d'une visiteuse

     

    Pin It

    20 commentaires
  •  

    Le compte est bon...

     

     

    J'ai reçu ce message d'une amie et je partage :

     

    À sa mort, un fermier laissa en héritage  dix-sept (17) chevaux à ses trois fils.

     Dans son testament, le père avait ainsi établi le partage de l’héritage :

     

      > Mon  fils ainé recevra la moitié (1/2) de tous les chevaux.

     >Mon  second fils recevra le tiers (1/3) de tous les chevaux

      > Mon  plus jeune fils recevra le neuvième (1/9) de tous les  chevaux

     

    Or il était tout à fait impossible de diviser  17 chevaux par deux, par trois et par neuf.

     

    A un moment donné, ils décidèrent de faire appel à un fermier voisin, dont ils appréciaient l’intelligence, dans l’espoir qu’il puisse  trouver une solution à leur différend.

    Le  fermier prit donc le testament et l'examina avec grand soin. Après  quoi, il alla chercher son propre cheval et l’ajouta aux dix-sept  (17) autres. Il y avait maintenant dix-huit (18) chevaux dans le  champ.

     

    Dès lors, il devint possible aux  héritiers de procéder au partage, tel que prévu dans le testament du  père.

     

    • Fils ainé :              la  moitié  de 18  =  9 chevaux
    • Second fils : le  tiers  de 18  =  6 chevaux
    • Plus jeune fils :     le  neuvième de 18 =  2 chevaux 

     

     

     En faisant l’addition, cela donna  :  17 chevaux

     Il restait donc un cheval, celui du fermier voisin que celui-ci reprit et ramena à sa ferme...

     

                     Et le problème fût résolu !

     

     

    Le compte est bon...

     

    Que pensez-vous de mon nouveau thème de page  ?

     

     

    Pin It

    31 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique