• Petit merle tombé du nid.

     

    Tout est dit dans le titre.

     

    Le 12 mai dernier Zomme me dit qu'il y a beaucoup d'allers et venues de

    merles vers ce laurier sauce qui se trouve juste au coin de la véranda

    On y remarque d'ailleurs un passage..

     

    Petit merle tombé du nid.

     

    En effet, une merlette travaille à construire son nid

    et je prend quelques photos  ce qui ne semble pas du tout

    la déranger.Elle doit être habituée à nos allées et venues.

     

    Petit merle tombé du nid.

     

     

     

    Petit merle tombé du nid.

     

    Nous nous sommes absentés quelques jours et à notre retour :

     

    Petit merle tombé du nid.

     

    on distingue Mme merle et un bec jaune.

     

    J'observe de loin le va et vient des parents et vite..j'avance l'APN au jugé,

    au dessus du nid afin de savoir combien d'oisillons sont nés :

     

    Petit merle tombé du nid.

    Il y en a 4 ...

     

    La nidification : (texte du Net )


    La femelle construit le nid, et le mâle apporte des matériaux.

    Le nid est une coupe ouverte faite avec des herbes, brindilles, boue, mousse

    et radicelles. Il est tapissé d'herbes plus fines.


    La femelle dépose 3 à 6 œufs bleu-vert, tachetés de brun-roux.

    L'incubation dure environ deux semaines, assurée par la femelle.

    Le mâle peut la remplacer pendant un court moment quand elle quitte le nid.

     

     

    Assis dans notre fauteuil, nous voyons ce laurier et le ravitaillement

    incessant des merles..

    Mais, ce 22 mai, Zomme m'appelle du potager : viens avec l'APN..

    Qu'a-t-il vu ?

    Lui :

     

    Petit merle tombé du nid.

    Enfin, il l'a entendu avant de le voir.Pas du tout près du laurier...

    dans l'abri du C .Car..tapi par terre, derrière des vestiaires

     

    Que faire ?

    Alors là, un conseil : Ne faites pas ce que j'ai fait !!

     

    Allez vite sur Internet...Il ne faut pas le toucher.Vous saurez tout ici

     

     

    Conseils pour merle tombé du nid

     

     

    Qu'avons nous fait ?  Bien sûr, nous avons cherché où était son nid...

     

    et nous avons vu celui-ci dans le rosier grimpant :

     

     

    Petit merle tombé du nid.

     complétement chamboulé et inoccupé..Aux quatre vents..je ne pouvais

    l'abandonner là me suis-je dit..Et pourquoi pas le déposer dans le nid

    du laurier ? Ce que j'ai fait après m'être assurée qu'aucun des parents

    n'étaient en nourrissage..Vite un clic.. Ils sont bien serrés !!

    mais pas de doute, il s'agit bien d'un bébé merle : ils sont identiques..

     

     

    Petit merle tombé du nid.

     

    Et c'est alors que je viens interroger Google..et que je découvre ma grosse erreur

     

     

    Bien sûr, j'ai fait des recherches sur le Net, sur des forums , afin de savoir

    si l'on pouvait déposer un oisillon dans un autre nid  et si les parents d'adoption

    allaient s'en occuper mais je suis sûrement la seule à l'avoir tenté !

    Aucune réponse !   Et j'ai observé...observé...

    Qu'allait faire  les parents avec cet intrus dans leur nid ?

    C'est le merle qui est arrivé le premier avec de la nourriture au bec.

    Il entre bien vite et..ressort aussi vite, le bec vide.

     

    Quelques minutes plus tard, voilà la merlette qui entre..

     

    Ressort le bec vide mais au lieu de repartir aussi vite à la chasse aux

    insectes, elle se pose sur une branche haute du catalpa et semble

    bien agitée !!

     

    On dit que le merle siffle, flûte, appelle ou babille.

    Là... elle a tout fait en même temps . Une scène de ménage ?

    Ses ailes tremblotaient de colère ou d'incompréhension...

     

    J'étais mal à l'aise et...j'ai repris mon observation toute la soirée..

    et même au delà ! J'ai attendu le coucher du soleil pour regarder furtivement

     si la merlette était venue tenir chaud à sa couvée mais...personne n'est venu !

     

    J'ai mal dormi ! je me reprochais ma maladresse mais que faire ?

    En voulant sauver un oisillon, j'en avais condamné 4 !

    Sitôt levée le lendemain, ma première action : regarder si la merlette

    était sur le nid : elle n'y est pas  ! Mais tout est calme dans le nid

     pas un piaillement ne se fait entendre . Je vais et je viens dans la cuisine,

    un œil sur le laurier et...  Mr Merle  arrive, le bec plein ...Il s'engouffre dans le

    laurier , ressort et quelques minutes plus tard la merlette fait de même !

    OUF !  je crie à Zomme  : le petit merle est adopté !!

     

    et j'en profite pour faire une photo : ils sont là tous les 5 bien serrés..

     

    Petit merle tombé du nid.

     

    Voilà une suite heureuse . Et vous vous attendez au mot "FIN" ?

     

    Ben non, c'est pas fini !!

    L'après midi, Zomme...encore lui , m'appelle ...avec l'APN dit-il

    Ah non !! je me dis : là plus de tentative de sauvetage !

    Il me précède dans l'abri C.Car et me dit : - Regardes !

    Je ne vois rien ; n'entends rien .Du doigt, il me montre le moteur de la pompe qui

    alimente les réserves d'eau.Je ne vois toujours rien .Je me mets sur

    la pointe des pieds et avec l'appareil à bout de bras, je clique et voilà

    ce que je vois sur la photo :

     

    Petit merle tombé du nid.

     un nid et trois petits merles, bien calmes ! C'est de ce nid, invisible au premier

    coup d’œil ,qu'est tombé notre petit rescapé .

     

    Dans un nid, il y avait maintenant 3 oisillons et 5 dans l'autre

     

    Du coup je me suis informé de leur façon de vivre et de nidifier afin de savoir au cas où .

     

    Toute la journée les vas et viens ont repris vers un nid et vers l'autre et ce matin, j'observe

    côté laurier : rien ne bouge.Je vais pouvoir faire une photo afin de voir si les petits oisillons

    profitent bien ...Et là :

     

    Petit merle tombé du nid.

    Plus personne dans le nid !

    Heureusement que j'ai fait des recherches sur Google où j'ai appris que

    Les oisillons quittent leur nid très tôt, au bout de 10 à 19 jours , une semaine avant de

    savoir voler : ils rampent hors du nid, se laissent tomber en voletant, et vont se mettre à

    couvert à proximité. Ils seront encore nourris par leurs parents pendant trois semaines

    après leur départ du nid et suivront les adultes.

    Pendant la période où les petits sont nourris par leurs parents, ils apprendront

    à choisir leur nourriture. À mesure que leur expérience et leur confiance

    augmentent, ils commencent à s'aventurer plus avant dans le territoire parental.

    Les jeunes finissent par prendre leur indépendance et s'envoler, toujours de

    leur propre chef : ils ne sont jamais chassés par leurs parents.


    Les jeunes seront à leur tour capables de se reproduire à un an, après avoir

    choisi leur propre territoire. Si la femelle

    commence une deuxième couvée, le mâle assurera seul le nourrissage des jeunes.

    Une seconde couvée est en effet commune, la femelle réutilisant

    le même nid si la première couvée a été couronnée de succès et

     il peut ainsi y avoir jusqu'à 3 couvées par an, voire davantage.

     

    Pensez-vous que cette merlette- là reviendra dans le laurier après sa mésaventure ?

     

      J'ai de suite  pensé que l'autre nid était vide lui aussi. Mais non, ils sont encore là

    tous les 3 et pourtant déjà bien emplumés :

     

    Petit merle tombé du nid.

     

    J'ai appris en surfant que l'espérance de vie d'un Merle noir est de 2,4 ans en

    moyenne, ce qui inclut la mortalité infantile. Les Merles noirs dépassant leur première

    année vivent 5 ans en moyenne, mais selon des résultats basés sur le marquage,

    cette espèce peut atteindre un âge record .


    Le plus vieil oiseau bagué connu a atteint l'âge de 20 ans et 3 mois.

     

     Le chant du Merle noir est considéré comme l'un des plus beaux chants d'oiseaux

    d'Europe. Sa richesse de répertoire, ses variations mélodiques et ses capacités

    d'improvisation distinguent le Merle noir européen de la plupart des autres oiseaux.

     

    A voir:

     

     

     

    et peut-être celle-ci :

     

     

     

     

     

     

    « Ah !! les hôpitaux !!Barbie: le chapeau de Thérèse »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Mai 2015 à 17:08

    j'adore les merles, ils sont beaux. Je suis bien contente que cette mésaventure ce termine bien pour le petit oiseau ! C'est vrai qu'il ne faut pas faire "quelque chose" ... mais c'est tellement tentant !

    bzz et douce après-midi

    2
    Mardi 26 Mai 2015 à 17:23

    Quelle aventure !

    3
    Mardi 26 Mai 2015 à 17:29

    Bonjour Pipiou,

    Joli sauvetage qui s'est très bien passé...difficile avec les animaux de savoir comment se comporter quand on ne connait pas leurs habitudes. Moi j'ai eu tout faux une fois avec un nid de mésange installé dans la pompe du puits (pompe factice sans eau). J'ai trouvé un petit oiselet   avec à peine du duvet encore sur le corps au pied de la pompe. Bêtement, je l'ai remis dans le nid croyant qu'il était tombé. J'ai recommencé une deuxième fois...vu que je l'ai retrouvé à terre. A la troisième fois, j'ai enfin compris qu'il avait volontairement été éjecté du nid et j'ai laissé faire l'instinct de cette mésange et la nature. Elle devait être bien énervée elle aussi yes "Non mais! de quoi j'm'mêle!"

    Merci pour ce reportage très instructif...nous n'avons malheureusement plus de merles dans nos jardins. J'ai adoré les entendre chanter dans la région parisienne à mon dernier passage.

    Bonne fin d'aprem'

    Bisous

    Rolande

    4
    Mardi 26 Mai 2015 à 17:38
    gateuxrigolo

    hello c est vrai normalement on ne doit surtout pas bouger un bebe tomber du nid sauf si on porte des gands ou si les parents ne sont pas juste a coter mais parfois on peut faire des miracles moi ici je n aurai pas trop de soucis j ai un moineau du japon femelle ils sont reputer pour adopter les oisillons des autres bisous

    5
    Mardi 26 Mai 2015 à 17:48

    Une aventure passionnante. Bravo pour les belles photos. Grâce à toi, me voilà plus savante sur la vie des merles. Merci.

    6
    Mardi 26 Mai 2015 à 18:10

    Rolala, quelle histoire, c'est super!!

    tu as du te demener pour sauver ces petits...te connaissant un peu!!!

    Bravo à vous deux!!

    Merci pour ce partage dephotos.

    Chez moi, pas de petits, mais beaucoup de vent qui me casse mes géraniums et autres!!des bourrasques...........

    cela m'énerve après tout le mal que je me donne!!

    Enfin , c'est comme ça!!

    A bientôt,

    bonne soirée, bisoussssssssss

    7
    la grenouille tricot
    Mardi 26 Mai 2015 à 18:10

    très instructif, notre bon cœur nous amène à faire parfois une erreur, chez nous nous partons du principe que nous laissons faire la nature, avec parfois un gros pincement au cœur,

    dans notre coin verdure, nous avons un merle avec quelques plumes blanches, c'est la 2eme année que nous le voyons et oh joie, j'ai enfin réussi à le prendre en photo je te les enverrai

    nous savons qu'il s'est accouplé, et quelque part nous espérons avoir des petits avec quelques plumes blanches aussi même si nous savons que c'est juste une anomalie génétique qui ne se transmet pas

    le petit que tu as récupéré tu pouvais le nourrir, c'est très attachant les merles

    merci car c'était très instructif

    8
    Mardi 26 Mai 2015 à 18:28
    Cathy

    Quelle aventure qui heureusement se termine bien !

    Il y a quelques années j'en ai découvert un sur ma terrasse sauf que quand j'ai voulu m'approcher de lui je me suis presque faite attaquée par le papa qui veillait au grain lol !!

    C'est vrai que le chant du merle est magnifique. J'en ai un peu partout qui nichent dans les arbustes autour de la maison mais impossible de les voir, dommage !

    Merci pour ce bel article très instructif

    Bisous

    9
    Therese
    Mardi 26 Mai 2015 à 18:35

    coucou

    belle fin!

    bonne nuit Pipiou!

    Biz

    TT

    10
    Mardi 26 Mai 2015 à 18:46

    C'est si beau la nature !!

    11
    hades
    Mardi 26 Mai 2015 à 19:02

     C'est super, content d'avoir vu ton reportage !!!

    Bises

    12
    dany
    Mardi 26 Mai 2015 à 19:46

    coucou

    quelle histoire

    et qui finie bien je préfère :)

    bonne soirée bisousssssssss

    13
    Mardi 26 Mai 2015 à 20:14

    http://dimitrilla.eklablog.com/notre-amie-la-pie-pour-le-partage-a94782611

     

    Coucou Pipiou, si tu as le temps regarde cette vidéo . Depuis notre pie a repris une vie normale, celle d' être un oiseau libre . gros bisou Pipiou.

    ps : je t' envoie bientôt le ' crochet surprise !!

    14
    tapou
    Mardi 26 Mai 2015 à 20:22

    tu raconte trop bien  :-)  c'est une très belle histoire et très captivante !!! merci pour ce joli récit

    bises

    15
    Mardi 26 Mai 2015 à 20:41

    Très belle histoire ! Tu l'as sauvé ce petit mais mis dans un autre nid tout simplement mais tu vois il a été adopté en fin de compte ! cool

    En fait, prendre un petit oiseau tombé d'un nid et le remettre dedans (son nid) ne peut que majoritairement le sauver, en effet, il faut savoir (nouvelles études) qu'un oiseau n'est pas perturbé comme un mammifère, lorsqu'un humain  touche un des leurs du fait que leur odorat n'est pas développé (il n'en a pratiquement pas) contrairement à celui d'un mammifère où là par exemple, il ne faut ne jamais toucher un faon ....Ce serait à coup sûr le condamner.

    Tes images sont magnifiques, j'adore les petits oiseaux et c'est mignon un joli nid autour duquel les parents attentionnés vont et viennent !

    Gros bisous et bonne soirée !

     

    16
    Mardi 26 Mai 2015 à 21:05

    Bonsoir Pipiou,

    ça fait plaisir de lire que tout s'est bien passé.

    Merci pour cette note positive.

    Bonne soirée

    Gros bisous

    martine

    17
    Mardi 26 Mai 2015 à 21:42

    CC Pipiou ... une histoire qui heureusement finie bien yes

    Bises, douce soirée

    18
    Mardi 26 Mai 2015 à 23:26
    careli

    mon oncle avait adopté un merle, qui venait se nourrir dans son assiette et perchait (durant les repas) dans les cheveux de Dédé, puis dès qu'un truc lui plaisait, hop un piqué dans l'assiette ! mdrrr

     

    On lui ouvrait la fenêtre en journée et il revenait se percher sur l'appui de la fenêtre et toquait contre la vitre qu'on lui ouvreyes

    c'est futét un merle

    19
    Rina
    Mercredi 27 Mai 2015 à 06:02

    Une petite histoire qui finit bien...je n'aurais pas su quoi faire mais là je suis un peu plus renseignée grâce à toi...merci beaucoup...bisous

    20
    Mercredi 27 Mai 2015 à 06:05

    Et bien quelle aventure pour toi et pour cette famille merle ! Merci de ton partage. Bonne journée Bisous

    21
    Mercredi 27 Mai 2015 à 07:43

    passionnante cette aventure !!! je suis contente que tout se termine bien ...


    nous avons en hiver un merle , un habitué qui nous tient compagnie dans le jardin, zhom peut l'approcher à 50cm , on l'appelle "bébert", et il ne doit pas être jeune car il a m^me des plumes blanches sur le coté ...


    en ce moment on ne le voit plus, mais je pense qu'il ne doit pas être loin, j'espère qu'on le reverra cet hiver ...


    gros bisous et belle journée !

    22
    Mercredi 27 Mai 2015 à 09:19

    Quelle belle histoire !

    Ce n'est facile d'avoir les bons comportements, on essaie de faire comme on pense le mieux, mais ce n'est pas toujours ce qu'il faut faire !

    Mais cela finit bien chez toi, ouf !

    Bisous

    23
    Mercredi 27 Mai 2015 à 11:03

    Merci pour cette belle histoire, je suis comme toi, toujours prête à sauver un petit être mal en point. Bisous 

    24
    Mercredi 27 Mai 2015 à 11:36

    ouf ! un sauvetage réussi ! un beau reportage instructif !

    bises de Malélé

    25
    Mercredi 27 Mai 2015 à 13:53

    Je vois que nous sommes nombreuses à avoir vécu cette expérience..

    Aujourd'hui :

     

    Les parents merles vont et viennent autour des parterres.        Les oisillons

    doivent être bien cachés  sous la haie ou dans les parterres .Ils sont  silencieux .

    Nous avons mis des quartiers de pommes près des fraisiers sauvages..ainsi

    que des bains d'oiseaux posés à terre.

    je pense entendre encore souvent les sérénades des merles , avec tous ces oisillons...

    Les 3 autres sont toujours dans leur nid

    Ils sont pourtant bien garnis en plumes mais ils doivent redouter de sortir du hangar..

    Ils sauront voler à leur départ.

    Je vous souhaite un bon après midi

    Bisous à toutes

    26
    Solange G
    Mercredi 27 Mai 2015 à 15:00

    Que c'est beau de pouvoir observer cette famille de merle ! Cela me rappelle quand nous étions enfant mon frère avait trouvé un bébé corneille que nous avions élevés en semis libertée  elle se promenait perchée sur notre épaule et mangeait dans nos assiettes et le soir elle allait dormir dans sa cage .mes parents l 'on gardée une vingtaine d 'année jusqu 'a sa mort ...elle était adorable et très intelligente...Bises et merci pour ces belles images

     

    27
    Mercredi 27 Mai 2015 à 19:24
    cathy

    ouf ça finie bien

    28
    marieclaire
    Mercredi 27 Mai 2015 à 20:26

    très jolie histoire, j'aime les entendre chanter au petit matin, j'ai cette chance d'être de la campagne et d'en avoir plein mon jardin.

    29
    Mercredi 27 Mai 2015 à 21:24

    Ouf je suis contente de savoir que le petit a été adopté! J'en ai appris sur les merles en lisant ton article, un vrai plaisir :) D'autant que je suis carrément inculte en oiseaux! Bisous

    30
    nadettee
    Jeudi 28 Mai 2015 à 10:32

    Coucou,

    Voilà un sauvetage réussi,  brevet de secourisme en poche, gros bisous

    31
    Jeudi 28 Mai 2015 à 12:38

    Quelle aventure en effet mais heureusement tout est bien qui finit bien.  L'an passé j'ai une petite mésange qui est tombée du nichoir que j'avais installé mais hélas, je suis arrivée trop tard.  J'avais peur qu'elles ne reviennent plus cette année mais apparemment, elles attendaient qu'on installe les nichoirs nettoyés car dés le lendemain, la construction du nid à commencé!  J'ai guetté leurs voyages en quête de nourriture et franchement, elles sont habituées à nous et même au chat (complètement amorphe (lol) du voisin qui dort sur le toit juste au dessus du nichoir!  Cela fait 2 jours que je n'entend plus rien .... j'imagine que toute la petite famille s'est envolée! :)     Je laisse le nichoir car elles pourraient bien y revenir une seconde fois ....

    BISOUS

    32
    Lundi 1er Juin 2015 à 09:45
    Katell

    Que d'aventures à Pipiouland !

    Et du coup, on apprend tout pleins de choses avec toi, merci

    bon lundi, bises

    33
    Lundi 1er Juin 2015 à 17:13

    Même si je ne suis pas venue..j'ai lu tous vos petits mots et je vois que chacune s'intéresse à la nature et aux petits amis du jardin..

    Le second nid a été déserté le surlendemain..Il y a beaucoup de mouvement dans la pelouse..mais je laisse toutes ces petites nichées prendre leur envol tranquillement..

    L'an prochain les arbres seront peuplés...

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :