• Parlons jardin !

     

    J'avais lu un article chez Sophie et j'avais vu les photos de son hôtel

    à insectes..

     

    ICI : Le jardin de Sophie

     

      Ça me titillait d'en réaliser un

     

     Un internaute sympa ayant posté un PDF/ tuto : je pourrais m'y

     

    référer pour l'aménager avec les matériaux  adaptés pour attirer

     

      les insectes utiles au jardin.

     

     Cliquez  ICI pour le PDF

     

     

     

    Voilà quelques photos d'abris à insectes trouvées sur le Net

     

     

     

     

     

     

     Et le top du top :

     

     La décision de la réalisation étant prise, nous farfouillons dans

     

     les  "bidouilles" que nous gardons dans un coin  pour 'lecazou'  et

     

     nous trouvons :

     

     ...une caisse à vin en bois

     

     ...un triangle en matière plastique très dur qui me faisait penser à un toit

     

     et qui attend d'être mis en valeur .

     

     En positionnant l'un au-dessus de l'autre je me suis dit : ça peut le faire !

     

     encore fallait-il pouvoir les assembler ensemble..

     

     Après un petit tour sous les abris, une chute de clin  (réfection des pignons

     

     de la maison) se trouvait de la bonne largeur et imputrescible.

     

     Il servirait pour l'assemblage et le fond.

     

     

     

     

    Maintenant qu'il va falloir utiliser les outils de bricolage, Zomme doit

     être sollicité..Ce projet lui plaît, YAPLUKA !

     

     Voilà l'assemblage..

     

     

     

     Le fermier voisin nous fourni les bambous et les branches

     

     de sureau  . Nous trouvons les autres matériaux autour de la maison

     

     

     

     

     Un petit pot de terre ? Aïe !  nous n'avons pas si petit!

     

     Le tour du propriétaire s'impose..  Et voilà !

     

      ...un tambourin , souvenir d'un voyage en Tunisie en 87 a fait  une chute.

     

    Les morceaux ont été jetés dans les gravas qui doivent être enlevés..

    Ce petit bout  en forme de goulot me plaît bien, il est ciselé .

      Il est vite rempli de paille...

     

     

     

    et sera  visible au travers le toit, ce sera sympa.  Du mois mort...de la brique rouge .

     

     Et il faut de la branche à moelle, à trouver dans la ronce ou dans   les tiges de rosiers

     

     Bien entendu, nous avons récemment éradiquer les ronciers. Heureusement

     

    de grosses tiges de rosiers sont à couper... Et voilà , c'est fini !

     

     Bien que...dans le cabanon de jardin je retrouve un 'nid douillet' qui n'aime

    pas les variations de température.Ici, il sera abrité .

    En forçant un peu, il rentre dans l'habitacle .  Il n'y a plus qu'à placer

    l'abri à insectes dans la bonne orientation,à proximité des fleurs et

     arbres.Ah...mais ! cette  planchette vieillie agrémentée d'une corde

    me fait de l'œil, il faut l'utiliser....

     

     

     C'est au feutre craie  que j'ai   baptisé notre réalisation  :

     

     

     Le coupe betteraves placé en fond du parterre est solide,  il supportera le

    poids de l'ensemble

     

     

      Voilà un petit centre d'intérêt sympa et réalisé à peu de coût !

    PS: le coupe betteraves est bientôt remplacé par un tabouret de peintre,

    acheté dans un vide maison.

    Il attendait sagement au grenier sa nouvelle destination...

     

    InsectLand..Notre abri à insectes

     

     Tout comme nous, nos vacanciers et visiteurs l'ont beaucoup aimé .

     

     Et vous...

     

    Pin It

    7 commentaires
  •  

    Lors d'une visite en jardinerie, j'avais craqué pour plusieurs heuchères à

    feuillages différents.

    Comme Zomme m'a interdit les gros travaux de jardinage, et que je ne peux

    rester inactive longtemps, j'ai bidouillé calmement des petites ardoises,

    car il faut bien dire que la mémoire n'est plus ce qu'elle a été...

    J'ai demandé quelques ardoises du pays à mon charmant voisin,qui s'est

    empressé de m'en porté, déjà percées..et ma mini brouette a vite été remplie.

     

    Ls petites ardoises ..


    Bien sûr, il a fallu que je les divise pour en réduire la grandeur .

    Zomme a percé celles qui ne l'étaient pas et maintenant, j'apprends les noms

    de ces jolies heuchères en passant dans les allées..


    Voilà les variétés qui ont arrêté mes regards et qui semblent s'être bien

    adaptées au terrain

    Beaujolais

     

    Cherry-Cola

     

    Caramel

     

    Caramel

     

    Delta Down

    Malachite

     

    Solar Eclipse


    Je pense en ajouter d'autres à ma collection car je trouve les heuchères

    aussi faciles à associer qu'à cultiver .

    J'en ai profité pour nommer ce nouveau massif : Méditerranée

     

    Les petites ardoises ..

     

    Figuier de Barbarie ..


    Comme de bien entendu, j'avais un petit curieux qui me suivait...


    Un bagarreur...il a perdu sa queue !

     

    Le lézard vert

    Les rhodos

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Je vous en avais parlé il y a quelques temps :

     Zomme a voulu acheter 2 poules pondeuses.

     Après l'épisode des canards mandarins j'étais un peu réticente mais il a

     su me convaincre et puis, il s'est occupé de tout: poulailler, enclos, perchoirs,

     nichoirs. Nous avons acheté 2 poules rousses ! qui pondaient chaque jour,

     pendant un certain temps.

    Puis, les coquilles des œufs sont devenues de plus en plus fines,

     jusqu'à n'être plus qu'une membrane.

     

    Nous avons ajouté des coquilles d'huîtres écrasées à leur alimentation,

     des gouttes vitaminées dans leur eau et ajouté des granulés pour poules

     pondeuses: Rien n'y a fait.

     Zomme a donc décidé d'acheter 2 autres poules , tout en conservant

     celles-ci puisque, aux dires d'un éleveur de volailles, une poule n'a

     que 160 jours de ponte par an : Elles refont leurs chapelets de ponte,

     tout simplement.

     

    Donc, ce samedi, nous sommes allés, avec la fermière voisine, chercher

     2 nouvelles poules au marché de Brive..

    Du rififi au poulailler

    Du rififi au poulailler


    Notre choix s'est porté sur une jolie race noire.

     

    L'une moirée ocre et l'autre moirée vert..

    Du rififi au poulailler


    De retour à la maison: lâché de poules dans le poulailler......et là, nos 2 poules

     rousses se jettent sur les arrivantes, leur donnant des coups de becs sur la

     tête et en les pourchassant dans le poulailler.

     Les 2 petites nouvelles ne savaient où se mettre, ne se défendant même pas !

     Zomme n'était pas content : Si elles les frappent comme ça et ne pondent plus,

     elles vont passer à la casserole !

     - Bon, il leur faut peut-être un temps d'adaptation, lui dis-je...Laissons les

     tranquilles un peu..

     

    Mais rien à faire: chaque fois que nous allions les voir, les pauvres noires

     étaient tapies dans un coin et les 2 autres toujours aussi menaçantes

    et méchantes..

     Comme nous avions encore du grillage, nous décidons de séparer le poulailler

     en deux, de mettre les 2 rousses d'un côté et les noires de l'autre , ainsi elles

     se verront et s'habitueront..Et voilà, nous en sommes là

     

    Du rififi au poulailler


    Bien entendu, le soir nous les enfermons ensemble mais le matin ,

     nous deux rousses sont devant la porte à piétiner tandis que les 2 nouvelles

     sont invisibles: tapies derrière les nichoirs..

     

    Je suis allée sur des sites et apparemment, nous avons eu le bon réflexe

     en les séparant tout en les laissant visibles les unes et les autres.

     Il faut qu'elles s'habituent et cela peut prendre 2 jours ou...2 semaines .

     Auriez vous cru que des poulettes puissent faire leur loi ainsi ? Pas moi !

     Ces poules noires ont un plumage de toute beauté.

     Je pense que ce doit être des poules de Marans noires cuivrées..

     Pour l'heure, elles pondent toutes les deux de tout petits œufs,

     elles doivent être jeunes..

    Du rififi au poulailler

     

    Du rififi au poulailler

     

    Du rififi au poulailler

    Du rififi au poulailler


    Vous voyez : on ne s'ennuie jamais à Pipiouland !!

     

    Du rififi au poulailler

     

     

    Vous avez des poules les copinettes ?

    Pin It

    votre commentaire
  •  

    Lorsque j'ai rédigé mon dernier article sur ce massif, je me posais la

     question : peindre ou ne pas peindre le bois et si oui de quelle couleur..

     J'ai peint avec une couleur que j'ai fabriqué en faisant des mélanges..

     J'ai nettoyé le bois :

     

    Le massif méditerranéen s'étoffe

    puis je l'ai peint

     

    Le massif méditerranéen s'étoffe

     

    J'ai cherché à rester dans les coloris des cailloux ,des casbahs

    et des plantations..J'ai opté pour quelques heuchères..

     

    Le massif méditerranéen s'étoffe

     

    J'aime beaucoup leurs feuillages colorés et dentelés.

    Puis, sur ma lancée ,j 'ai aussi repeint l'arche qui était verte...


    en bleu !

     

    Le massif méditerranéen s'étoffe

     

    Ce n'est pas facile de prendre ce parterre en photos car il se trouve sur le

    côté de la maison, c'est une bande étroite et je n'ai pas le recul suffisant

    pour le voir en entier.


    Voilà le mieux que j'ai pu faire :

     

     

    Le massif méditerranéen s'étoffe

      

    J'avais réuni nos poteries "casbahs" mais nous avons toujours des idées nouvelles,

    nous les femmes. C'est en regardant dans la véranda que mon regard est

    tombé sur 2 cactus qui ont hiverné à l'abri du gel. J'avais mis l'un d'eux

    dans une faïence en forme de "pétrolette" .

    Comme au Maroc, il y a énormément de deux roues, j'ai pensé faire

    une scénette..

    J'ai éloigné les poteries les unes des autres

     

    Le massif méditerranéen s'étoffe

     

    et j'ai simulé une route en utilisant des morceaux d'ardoises.

    Bien entendu, le cyclomotoriste a emprunté ce chemin.

    Je pense qu'il vient de quitter le jardin de Majorelle !

     

    Le massif méditerranéen s'étoffe

    Sur la droite, au fond, près du barbecue ( qui attend d'être relooké!) j'ai réuni

    les plantes grasses..


    Elles étaient disséminées par-ci, par là, autour de la maison , si bien qu'elles

    n'étaient pas mises en valeur.. Au fin fond, c'est un arrosoir percé qui contient

    un figuier de Barbarie .Il fleurit chaque année et ne gèle pas.

    Un peu à l'avant, j'ai superposé des contenants de récup qui, après brossage,

    sont venus former un ensemble avec une vieille jarre fêlée..qui avait hérité

    de boutures de cactées..

     

     

    Le massif méditerranéen s'étoffe

     

    J'ai planté des boutures de pourpiers, prélevées dans d'autres massifs

    dans 2 des poteries rondes..Le soleil va vite les ragaillardir.

     

     

    Le massif méditerranéen s'étoffe

     

    Un oiseau de passage ( à identifier) s'est posé là...

    Le massif méditerranéen s'étoffe

    Et voilà..maintenant nous allons continuer de rajeunir ce côté de la maison

    en nous attaquant au barbecue..Il a été maçonné avec des briques réfractaires

    et un insert en fonte mais il sert bien peu.


    Zomme n'aime pas être au barbecue, donc...il est là en attente des enfants qui

    se font un plaisir de l'utiliser.


    Vous l'avez compris : y'a encore du pain sur la planche.

    .Mais pour les idées, pas de problèmes, j'ai déjà fait le schéma et même le devis

    fournitures..Yapluka...attendre que Zomme assimile mes idées...qu'il les trouve

    à son goût et pour ça faites moi confiance, je sais plaider !


    ( MDR ! heureusement qu'il ne lit pas mes publications.)


    Il y a eu le massif Zen... puis le massif méditerranéen,


    je vous donne en mille ce que sera le suivant..


    Non... Non... Non... ce n'est ni le massif à l'anglaise,ni le massif à la Française..

    Je vous souhaite une bonne soirée ( foot ?)


    Avant de vous quitter, je vous offre ces quelques fleurs cueillies ce jour au

    jardin...des roses de "palais royal" et quelques fleurs d'alchémilles..

     

    Le massif méditerranéen s'étoffe

    Pin It

    votre commentaire
  •  

     

    Je suis de retour

     

    Vous l'avez sûrement deviné, nous avons été absents

    quelques jours. De retour dans mon petit univers, je viens

    papoter un peu..Pendant nos quelques jours d'absence,

    Dame nature s'est mise en quatre pour nous accueillir avec faste .

     

    Dès l'ouverture du portail, j'ai été saluée par des millions de petites

    fleurs..blanches, roses, bleues..aux parfums délicats ou entêtants..

     

     

    Je suis de retour

     

     

     

    Mon regard l' a cherché et mes yeux se sont de suite

    arrêtés sur MA glycine..

    Je vous en avais parlé : D'une petite pousse rescapée,

    j'avais tenté le pari d'en faire un arbre..auquel je réservais

    une place de choix en cas de réussite..

    Et la récompense est là :

     

    Je suis de retour

     

     

     de longues grappes de fleurs doubles, c'est bien au-delà de

    mes espérances ! je sors la regarder plusieurs fois par

    jour ..réminiscence de mes 10  jeunes années picardes ?

    Pour me rendre à l’école, je passais chaque jour devant une

    propriété dont les grilles croulaient sous leurs grappes

    plantureuses et exubérantes.mes petites mains se tendaient

    au travers des grilles pour en caresser la texture douce,

    fraîche et veloutée..(J’ai habité à Grugies dans l’aisne…si une

    copinette de passage est de là-bas, ou si elle y habitait dans

    les années 50 : qui sait ? Qu’elle me laisse un com ! )

     

     Bref : Vous comprenez que la glycine ravive certains souvenirs..

    Elle fait partie des souvenirs visuels et odorants de mon enfance..

     

    D'autres petits bonheurs se sont ajoutés :

     

     

    Je suis de retour

     

     

    Le muguet dont la floraison est à son apogée..

     

    Je suis de retour

     

    Les ancolies qui prolifèrent impunément au milieu des parterres

     

     

    Je suis de retour

     

     

    les géraniums vivaces déjà bien opulents

     

    Je suis de retour

     La Dame d'onze heures qui a fait fi de l'horloge pour nous

    accueillir..à son avantage

    Je suis de retour

    Dans la pelouse, le bois joli s'est paré de ses clochettes bicolores

     

     

    Je suis de retour

    Le boule de neige éclaire de sa couleur laiteuse les zones d'ombre

     

     Un coup d’œil derrière la maison nous laisse pantois devant la couleur

    sans pareille de l'azalée japonaise

     

    Je suis de retour

    Devant le cabanon de jardin..une rose trémière s'est invitée..

     

    Je suis de retour

    Les clématites, juste en boutons avant notre départ se sont écloses..

    Je suis de retour

    Je suis de retour

     

    Les rosiers grimpants leur servent de tuteurs...

    Je suis de retour

     

    et pour finir..un mouvement furtif attire mon regard..

     

    Je suis de retour

     

    Non, ce n'est pas Firmin, celui-là est le bagarreur...

    Il y a laissé la queue pour mériter sa belle !

     

      

     

     

     

     

     

     

    Je suis de retour

     

     

     

     

     

    Pin It

    18 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique